Contre l’identitarisme, celui blanc-catho ou celui de « l’espoir musulman pour demain » (MM). C Delarue

dimanche 22 octobre 2017
par  Amitié entre les peuples
popularité : 6%

Contre l’identitarisme celui blanc-catho ou celui de « l’espoir musulman pour demain » (MM).

La peste identitaire sévit tant à droite (la suprématie blanc-catho) qu’à gauche (espoir musulman en France et dans le monde de M Muhammad - *) sous la forme d’une crispation identitaire qui produit des volontés d’exclusion de par la guerre des communautés (homogènes) qu’elle génère. Il n’y a pas de communauté homogène car la diversité est factuelle et les frontières poreuses. Un certain islam est plus crispé sur les mariages inter-communautaires (avec un autre croyant ou pire encore avec un athée).

Il existe certes des modes dominants d’appréhender le réel. La France ne ressemble pas aux Etats-Unis s’agissant de la laïcité, du privilège de la religion (serment sur la Bible là-bas), de l’antiracisme avec là-bas la « race » reconnue (Black et White et autres ). Le droit reconnait pour partie cette différence idéologico-culturelle.

Contre Daniele Obono j’ai lu ceci : « Le camp qui aujourd’hui soutient Danièle Obono poursuit une œuvre de deconstruction de ce qui a nourri l’identité française depuis des siècles. » Diable ! C’est tout bonnement du camp contre camp, du communauté contre communauté, de l’identitarisme blanc-catho contre du noir-musulman ou autre bêtise identitaire de ce type.

On peut, à partir d’un texte qu’elle a écrit (et que j’ai lu), parfaitement critiquer à gauche, Daniele Obono, comme toute personne, y compris le Président de la république qui n’est pas intouchable, mais avec respect sans demander son exclusion d’une organisation, ni lui faire subir du dénigrement répété et des persécutions en chaine. Ces procédés - que j’ai moi-même subi - sont détestables.

Christian Delarue

* Marwan Muhammad, pour la suprématie des musulmans dans le monde !
http://amitie-entre-les-peuples.org/Marwan-Muhammad-pour-la-suprematie-des-musulmans-dans-le-monde

- Sur l’identitarisme lire "Contribution MRAP 2016 : Des critiques de « l’identité » C Delarue - Amitié entre les peuples
http://amitie-entre-les-peuples.org/Note-critiques-de-l-identite

Il y a aussi au plan éthique cette différence de Daniel SIBONY (1) :
« Ethiquement, ce serait « mieux » de haïr une parole ou un geste ou un acte, plutôt que de haïr l’être de celui qui les commet. Or certains êtres, c’est-à-dire tout être humain à certains moments de sa vie, connaissent le besoin de haïr sur un mode qui le fait glisser vers la racine : et ils haïssent non pas un geste ou un fait, mais un être, un corps vivant, avec ses racines dans l’être, son histoire, ses attaches ; avec tout ce qu’il comporte.

Pour voir si vous risquez d’y basculer, oui vous essayez ceci : voyez comment vous en voulez à quelqu’un, comment vous le « haïssez ». Si c’est pour ce qu’il a fait, observez bien si un glissement s’opère en vous entre ce qu’il fait et ce qu’il est. Vous sentirez la différence entre viser son être ou viser son méfait. Cela ne trompe pas. Si c’est l’être qui est atteint, et si vous n’en décollez pas, le test est positif : vous êtes un haineux essentiel, un haineux de l’origine, avec de gros besoins de « cadavres » pour combler le manque d’appui qu’un jour ou l’autre vous éprouvez".

Extrait P9 de « Le racisme » ou la haine identitaire de Daniel SIBONY Christian BOURGEOIS Editeur 1997