Populisme réactionnaire

Populisme nationaliste, xénophobe
Populisme sexiste, homophobe


Articles publiés dans cette rubrique

samedi 29 juillet 2017
par  Amitié entre les peuples

Populisme : De la définition pauvre à celle qui distingue. C DELARUE

Populisme : De la définition pauvre à celle qui distingue
Le mot n’est trompeur que pour celui qui s’accommode d’une définition tronquée ! La définition courte et banalisée permet le confusionnisme et l’amalgame, ce qui n’est pas penser mais répéter des poncifs et rester dans l’obscurantisme.
En (...)

samedi 29 juillet 2017
par  Amitié entre les peuples

Urgence d’émancipations - pour un bloc progressiste contre les réactionnaires.

Urgence d’émancipations diverses : pour un bloc progressiste contre les réactionnaires.
Dans Le spectre d’extrême-droite Alain Bihr (en 1998) propose plusieurs axes de ripostes.
Tantôt on le suit, tantôt on ajoute...
1) Faire face à la crise du mouvement ouvrier.
La (re)lecture de l ’ouvrage publié (...)

samedi 13 mai 2017
par  Amitié entre les peuples

« Le populisme de gauche ne constitue pas une alternative crédible au populisme de droite »

« Le populisme de gauche ne constitue pas une alternative crédible au populisme de droite »
par Thomas COUTROT sur Bastamag le 11 MAI 2017
PERFORMANTE LORS DE LA CAMPAGNE PRÉSIDENTIELLE, QUI MET EN SCÈNE L’ÉLECTION D’UN MONARQUE, LA STRATÉGIE « POPULISTE DE GAUCHE » DE JEAN-LUC MÉLENCHON RISQUE DE (...)

mercredi 10 mai 2017
par  Amitié entre les peuples

Les catholiques pratiquants ont voté Le Pen à 38 % - lemonde.fr

Les catholiques pratiquants ont voté Le Pen à 38 %
http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/05/09/les-catholiques-pratiquants-ont-vote-le-pen-a-38_5124530_4854003.html

mardi 2 mai 2017
par  Amitié entre les peuples

MLP-NDA : Le vote Macron au second tour ne ressort pas de « l’éthique de conviction » mais de « l’éthique de la responsabilité ».

MLP - NDA : Le vote Macron au second tour ne ressort pas de « l’éthique de conviction » mais de « l’éthique de la responsabilité ».
En votant Macron le 7 mai, il ne s’agira certainement pas de soutenir le centrisme néolibéral de M Macron mais de s’opposer d’abord au populisme sécuritaire et autoritaire, (...)