MLP-NDA : Le vote Macron au second tour ne ressort pas de « l’éthique de conviction » mais de « l’éthique de la responsabilité ».

mardi 2 mai 2017
par  Amitié entre les peuples
popularité : 8%

MLP - NDA : Le vote Macron au second tour ne ressort pas de « l’éthique de conviction » mais de « l’éthique de la responsabilité ».

En votant Macron le 7 mai, il ne s’agira certainement pas de soutenir le centrisme néolibéral de M Macron mais de s’opposer d’abord au populisme sécuritaire et autoritaire, patriotique et xénophobe, avec une indéniable composante fasciste, de l’alliance M Le Pen et N Dupont-Aignan (dite MLP - NDA).

La remarquée « banalisation du Fn en 2017 » ( par rapport à 2002) ne saurait cependant être simplement repoussée par un nécessaire vote aussi soudain que mal préparé . Car cette banalisation vient de la poursuite des politiques néolibérales favorables aux classes dominantes et riches qui frappent les classes et couches populaires. Elle vient aussi de la politique de sourde oreille durablement entretenue par les élites depuis 2002 (et avant) face :

- au refus populaire des politiques d’austérité,
- aux demandes populaires d’une Europe sociale,
- aux demandes populaires de démocratisation de l’Union européenne,
- aux traités qui organisent plus le renforcement des pouvoirs oligarchiques au sein de l’UE que l’intervention des peuples
- à l’opacité de l’UE : qui fait quoi ? En vertu de quel mandat ?
- à la marginalisation et stigmatisation de Jean-Luc Mélenchon vu comme pire « populiste » que Marine Le Pen.
- à la confusion entretenue entre souverainisme et démocratisation
- à la confusion entretenue entre populisme de droite et populisme de gauche
- aux demandes de neutralisation de l’islamisme radical dans les certaines mosquées et banlieues sous emprise salafiste et ce sans que les musulmans soient inquiétés

à compléter.

Demain, contre l’oligarchie financière et la caste politique, nous défendrons la dynamique de gauche en cours depuis plusieurs mois, une dynamique populaire favorable à une alternative à gauche !

Christian Delarue