Débats, Appels , Positions d’organisations (MRAP, autres, etc)


Articles publiés dans cette rubrique

mardi 20 juin 2017
par  Amitié entre les peuples

Près de 300 associations et collectifs interpellent le Président de la République et le Premier Ministre

Près de 300 associations et collectifs interpellent le Président de la République et le Premier Ministre. Le MRAP est signataire.
C’est un véritable coup de gueule que poussent près de 300 organisations et collectifs de la société civile, et non des moindres. Amnesty, Emmaüs, la Ligue des droits de (...)

lundi 12 juin 2017
par  Amitié entre les peuples

État d’urgence : inacceptable inscription des mesures d’exception dans le droit commun - MRAP

MRAP
État d’urgence : inacceptable inscription des mesures d’exception dans le droit commun
La presse se fait l’écho des projets de loi du gouvernement « renforçant la lutte contre le terrorisme et la sécurité intérieure ».
Ce qui est connu de ce projet fait craindre qu’il ne s’agisse que d’une (...)

dimanche 11 juin 2017
par  Amitié entre les peuples

mrap - Un retour en arrière ?

Un retour en arrière ?
Le MRAP dénonce l’annulation par la Cour de cassation, ce mercredi 6 juin, de la condamnation du Directeur de la publication de l’hebdomadaire « Valeurs actuelles ». Yves De Kerdrel a pourtant été reconnu coupable de provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence (...)

mercredi 7 juin 2017
par  Amitié entre les peuples

MRAP : Le 11 juin, aucune voix pour l’Extrême-Droite !

Le 11 juin, aucune voix pour l’Extrême-Droite !
Les 11 et 18 juin auront lieu les 1er et second tour des élections législatives.
Comme pour l’élection présidentielle, le danger est grand de voir l’extrême-droite regroupée derrière Marine Le Pen et le Front National et la droite-extrême entrer en force à (...)

lundi 5 juin 2017
par  Amitié entre les peuples

MRAP : E. Macron et les Comoriens : une inacceptable « chosification » d’êtres humains

E. Macron et les Comoriens : une inacceptable « chosification » d’êtres humains
A propos des embarcations de fortune utilisées par au moins 12 000 Comoriens qui veulent rejoindre l’île de Mayotte, le président de la République, a déclaré « Mais le kwassa-kwassa pêche peu, il amène du Comorien, c’est (...)