Marwan Muhammad, pour la suprématie des musulmans dans le monde !

mercredi 12 avril 2017
par  Amitié entre les peuples
popularité : 12%

Marwan Muhammad, pour la suprématie des musulmans dans le monde !

Sur une video du Facebook de Jeunes Forces Laiques on voit Marwan Muhammad (du CCIF) expliquer doctement (avec des citations du Coran en arabe à l’appui) : « Musulmans, vous êtes la meilleure communauté, pas juste une bonne communauté, non vous êtes premier de la classe, et c’est une responsabilité pour la gestion de l’ordre public » ! Inquiétante vision islamiste conquérante !

Ce n’est pas là simplement de l’arrogance communautaire ou identitaire avec les rejets que cela suscite ! C’est plus grave car c’est nettement un propos suprématiste communautaire politique ! Comme on parle des suprématistes blancs aux USA !

Ce grave élitisme communautariste - assimilable à du racisme culturel - n’est pas pour l’abolition du sexoséparatisme montant dans le monde, mais plus pour l’imposition de l’hypertextile, de la volonté d’établir un hyperpatriarcat !

Christian DELARUE

Mosquée de Vigneux en 2011
https://www.facebook.com/JeunesForcesLaiques/?fref=ts

nb : il manque ici un passage fameux et essentiel ou il explique « qui a le droit de dire que dans X années la France ne sera pas dirigée par les musulmans »,

Jeunes Forces Laïques
13 h ·
S’inspirant de la charia Marwan Muhammad s’exprime sur la supériorité des musulmans et le droit de gestion de l’ordre public que cela inclut.

17903139_363371940726807_2772212621460373504_n.jpeg

Pause
- 0:26 Remettre le son
Paramètres visuels supplémentaires Afficher en plein écran
3,2 K vues

https://www.facebook.com/JeunesForcesLaiques/?fref=pb&hc_location=profile_browser

Cette phrase de Marwan Muhammad complète en un sens suprématiste celle de Tariq Ramadan sur l’Oumma : « L’islam est un marqueur identitaire et la nationalité est un marqueur géographique. Jamais l’identité ne peut se dissoudre dans la géographie (...). Le musulman, où qu’il se trouve, appartient d’abord à l’Oumma islamique. Sa religion prime sur sa nationalité. Tariq Ramadan. » Ici on ne trouve pas la notion de supériorité de la communauté musulmane. Il est juste dit que le musulman - essentialisé - respecte d’abord les principes de l’islam et ensuite, si compatibles, ceux du pays dans lequel il vit.