Réponse antiraciste multicolore des quartiers populaires. Christian DELARUE

lundi 28 mai 2018
par  Amitié entre les peuples
popularité : 1%

Réponse antiraciste multicolore des quartiers populaires.

http://amitie-entre-les-peuples.org/Reponse-antiraciste-multicolore-des-quartiers-populaires-Christian-DELARUE

Plutôt que d’opposer les Blancs et les Noirs ou les Blancs et les non Blancs dans une perspective racialiste qui débouche rapidement sur une conception raciste du monde nous pensons qu’il importe de maintenir un antiracisme universaliste conséquent qui prenne en charge, via tous les acteurs locaux, l’ensemble des problèmes qui se posent dans nombre de quartiers populaires dit QP.

- Les QP ont besoin de POLICE car il y a de la délinquance dans les QP. Faut rappeler cela aux « anti-flics » primaires ! Les populations des QP de toutes origines sont les premières victimes des caïds qui y sévissent. Il est donc normal qu’il y ait une présence policière multiforme. Il importe juste que cette police fasse son job sans excéder les pouvoirs qui lui sont légalement et normalement conférés. Il y a trop d’abus des forces de police.

- Les QP ont besoin d’AUTRES SERVICES PUBLICS que les services de police. Des problèmes spécifiques se posent pour l’école. J’ai des spécialistes autour de moi à ATTAC ou à la Fondation Copernic. Il y a aussi les problèmes de logements et d’emplois dans les QP, du moins ceux ayant un taux de chômage à deux chiffres.

- Réponse ANTISEXISTE : Le chômage massif laisse les jeunes et moins jeunes à la rue et la rue et les autres espaces publics sont souvent genrés (occupés par les hommes) avec des zones difficiles pour les femmes ou le harcèlement de rue est important . Il n’y a pas que dans les QP ou les femmes sont victimes de harcèlement - les féministes insistent sur ce point - mais ce fléau existe fortement dans les QP, du fait d’un nombre important de jeunes hommes sans activités dans les rues. S’y ajoute le fait que l’éclairage n’est pas toujours aussi présent que dans les quartiers embourgeoisés du centre-ville.

- Réponse ANTI-INTEGRISME RELIGIEUX. Il y a une montée de l’intégrisme religieux dans plusieurs religions : chez les protestants, chez les musulmans, etc... Depuis plusieurs décennies, le salafisme comme doctrine rigoriste et sexo-séparatiste pénètre l’islam. On ne saurait se voiler la face. Un enjeu de la période est bien de trouver les moyens de freiner cette montée d’intégrisme sans que les croyants « ordinaires » n’aient à souffrir de ce combat.

- Une des réponse est de combiner combat social et combat laïque dans une perspective universaliste. L’antiracisme se doit lui aussi d’être universaliste et lutter sans campisme pour une communauté contre une autre.

- L’INTERCULTUREL suppose des rencontres, des échanges dans des lieux divers ou chacun s’exprime dans un temps limité. Ce n’est pas de l’entre-soi communautaire. Il s’agit d’écouter chacun et chacune sans violence. L’interculturalité peut mettre un juif et un musulman en rapprochement, une femme voilée et un critique du voile, etc . C’est parfois très difficile. Le MRAP peut favoriser ces rapprochements assertifs.

Christian DELARUE