La discrimination systémique dans le système éducatif français

dimanche 2 juillet 2017
par  Amitié entre les peuples
popularité : 12%

La discrimination systémique dans le système éducatif français

UNE ÉTUDE DE CAS SUR L’IMPACT DES CONDITIONS SOCIALES DE CERTIFICATION DANS L’ORIENTATION DES ENFANTS DES MINORITÉS ETHNIQUES D’UN « COLLÈGE DE BANLIEUE »

12 mai 2014, par Philippe PERROT

Introduction

"Comme le remarque Patrick Simon (2005), la question des discriminations a subi une transformation assez sensible en France ces dernières années. L’accumulation d’enquêtes convergentes a en effet quelque peu dissipé une perspective qu’on peu qualifier, avec le recul, de « grossièrement morale ». L’approche du racisme s’en est trouvée, elle même, renouvelée : désindexée de la lutte idéologique contre les groupements racistes, elle peut se recentrer sur « cette somme de petites décisions, de comportements ou d’appréciations qui, enchaînées et répétées de façon routinières quasiment invisibles, composent un système dense d’actes discriminatoires et empêchent l’accès plein et entier à la jouissance des droits d’individus définis par leurs origines ethniques et raciales. » (p.1).

Comme l’avance plus loin l’auteur (p.2), cette définition implique de faire pivoter l’essentiel du regard des principes aux conséquences : il ne s’agit plus de partir du discours pour aboutir à ses effets, mais de remonter des effets à des causes dont on ne sait pas a priori quelles formes elles empruntent.
Vu sous cet angle, le déplacement semble important. « Discrimination » ne semble ainsi plus pointer une classe relativement restreinte de phénomènes dont la familiarité semblait acquise antérieurement au travail d’enquête.
Pourtant, il n’est pas du tout sûr que le concept soit expurgé autant que possible de ce que Passeron (1982) appelait « sa capacité de désignation directe ». A lire dans le texte cité, la définition de la discrimination indirecte de l’Union européenne servant de base à l’argumentation, on cherche « [...] une disposition, un critère, une pratique [...] ». Les causes sont ici singulières et mutuellement exclusives. Il semble au premier abord qu’on ne puisse pas trouver des dispositions, des critères, des pratiques ou, pire, un enchevêtrement pluriel de ces trois éléments.

la suite sur
http://reseau-lcd-ecole.ens-lyon.fr/spip.php?article86

pdf sur URMIS