Distinctions : Agression d’un musulman contre une musulmane serveuse d’alcool pendant le ramadan à Nice. C Delarue

mardi 14 juin 2016
par  Amitié entre les peuples
popularité : 6%

Distinctions : Agression d’un musulman contre une musulmane serveuse d’alcool pendant le ramadan à Nice.

cf Le Point (et beaucoup d’autres articles depuis).

En fait ils seraient deux musulmans agresseurs mais aucune charge n’a pu être retenu, semble-t-il contre celui qui surveillait le bar . Mais peu importe ce point . Ce qui était important pour moi au plan factuel c’était bien la double présence d’un musulman agresseur et d’une musulmane agressèe. Mais ici il ne s’agissait pas du fait que cette musulmane n’était pas voilée ou qu’elle était trop hypotextile - pas de jupe ultra-longue - mais du fait qu’elle servait de l’alcool pendant le ramadan.

On a là une islamophobie particulière, intra-communautaire en quelque sorte, si on accepte ici ce terme qui a l’inconvénient de mélanger les extrèmes au sein d’une même religion.

- Distinctions de divers comportements repérables.

De nombreux musulman-e-s ne boivent pas d’alcool, ne mangent pas de porc - ce qui ne fait pas souci à priori car chacun mange et boit ce qu’il veut - et si certaines musulmanes s’habillent librement - avec ou sans voile - il faut dire que d’autres encore n’aiment absolument pas voir des musulmanes non voilées car ils sont fortement pro-hypertextiles (voile avec jupe ultra-longue). Mais là, hélas, ce non désir est souvent actif au sens ou ils - les intégristes pas les autres - imposent de façon autoritaire et même violente leur dogme vestimentaire.

Certain-e-s musulman-e-s ont pris leur distance avec ces principes islamiques, plus avec certains que d’autres selon les individus. Il y a de la diversité au sein du « monde musulman ».

D’autres musulman-e-s ne boivent pas d’alcool mais peuvent néanmoins en servir à d’autres sans problème ou voir sans problème un ami de table boire de l’alcool . Ils sont tolérants. Ils appliquent leur religion selon leur interprétation pour eux sans l’imposer à d’autres . Et l’autre qui n’applique pas la même interprétation n’est pas forcèment d’une autre religion. Il peut être aussi musulman. C’est important de souligner cette diversité.

D’autres enfin - des intégristes - s’emploient à ce que ces principes soient appliqués avec rigueur chez eux, dans la famille, mais aussi dans le quartier ou plus largement encore. Et il arrive que ce soit par autre chose que de simples pressions, car ils emploient les insultes, les menaces et même des coups.

Ce type de croyant-e, que l’on trouve dans d’autres religions - répétons-le - provoque le rejet de la population - y compris de certain-es musulman-es - mais ce rejet ne doit s’adresser qu’aux intégristes et pas aux autres, qui sont eux plus tolérants. L’islamophobie c’est - entre autre - quand ce rejet devient global et porte par erreur ou par ignorance ou par une lecture critique du Coran, contre l’ensemble des musulmans.

- Des comportements à la diversité culturelle

L’autre problème est de type multiculturel consiste à assurer une diversité textile avec des hypotextiles et des hypertextiles ensemble sans harcèlement (on peut faire des tests), avec des buveurs d’eau et buveurs d’alcool ensemble, avec des mangeurs de porc et d’autres qui n’en mangent pas.

Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles et la solidarité entre les peuples

https://www.facebook.com/events/1094934203886225/?notif_t=plan_user_associated¬if_id=1465915288764397

Christian DELARUE

http://amitie-entre-les-peuples.org/Nice-et-Ramadan-un-musulman-agresse-une-musulmane-serveuse-d-alcool