Sur l’islamophobie


Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 20 juin 2018
par  Amitié entre les peuples

De Philippe Corcuff et autres : Enjeux spirituels et engagements.

De Philippe Corcuff et autres : Enjeux spirituels et engagements. Autour des enjeux spirituels et du livre Spiritualités et engagements dans la cité. Dialogue entre un musulman critique, un agnostique anarchiste, un catholique libertaire et une romancière, par Jérôme Alexandre, Philippe Corcuff, (...)

dimanche 27 mai 2018
par  Amitié entre les peuples

Représentation syndicale et comportement fétichiste identitaire - Christian DELARUE

REPRESENTATION SYNDICALE et COMPORTEMENT FETICHISTE IDENTITAIRE
Suite des mes deux textes et débats « UNEF Paris » sur ces deux versants de l’identitaire : 1) le religieux , 2) le national.
http://amitie-entre-les-peuples.org/Representation-syndicale-et-comportement-fetichiste-identitaire (...)

jeudi 24 mai 2018
par  Amitié entre les peuples

Réponse à trois objections Christian DELARUE

Réponse à trois objections
Celles de François Munier sous mon texte sur Mediapart : Le syndicat contre l’affichage religieux identitaire ostensible de ses représentants ou délégués.
1. Chacun a le droit d’avoir des convictions religieuses et de les exprimer, y compris en public.
Certes on peut (...)

mardi 13 février 2018
par  Amitié entre les peuples

Quels musulmans, quelle laïcité, dans quelle France ? Monique PLAZA

Quels musulmans, quelle laïcité, dans quelle France ?
À propos d’un Colloque à venir sur « Les représentations médiatiques de l’islam et des musulmans ».
Monique PLAZA - co-fondatrice en 1977 de Questions féministes.
L’Université de Versailles va accueillir en juin 2018 un Colloque International et (...)

dimanche 7 janvier 2018
par  Amitié entre les peuples

On reparle de l’islamophobie confidentielle - doc MRAP 2004 - C Delarue

On reparle de l’islamophobie confidentielle
Christian DELARUE
Mon post est en commentaire de ce texte, qui fait remonter l’apparition du mot islamophobie tard dans l’histoire . Il dit en titre que ce mot est plus que centenaire. Ce qui est vrai. Mais...car il y a un mais.
Mais il restait (...)