VOILE ISLAMIQUE, BARS ET COMMERCES - Christian DELARUE

lundi 2 novembre 2020
par  Amitié entre les peuples
popularité : 5%

VOILE ISLAMIQUE, BARS ET COMMERCES

Suite de l’édito de l’Huma avec l’info sur un interdit de voile dans une supérette. cf Éditorial. Jaurès contre les charognards de Maud Vergnol du 2 nov 2020. Et pour les bars, Julienrupt - Gîte vosgien 2007.

On a un droit de critique du voile islamique, en relativisant par exemple sa pluralité de sens (argument de l’essentialisme) pour voir surtout qu’il est l’arme réelle et symbolique mondial de l’islamisme intégriste, sexyphobe et sexoséparatiste, l’étendard de l’islam conquérant, pratiquant l’islamisation du monde .

Cette expression critique est de droit et à défendre car elle vise un problème de l’intégrisme musulman mais, pour peu, que l’on ne veuille pas interdire les femmes voilées dans les bars et les commerces, qu’on ne veuille pas interdire les musulmanes voilées fuyant des pays pauvres ou en guerre sur le territoire français.

« Plus mais pas partout »

On peut même juger insuffisante la loi de la « laïcité à la française » (loi de mars 2004 en plus de la loi de 1905) dans certaines situations ou circonstances on on serait en droit de demander le retrait du signe ostensible de religion (tous : voile ou kippa et autres) comme dans les espaces officiels centraux (Assemblée nationale, Sénat) ou locaux (Conseils municipaux, départementaux, régionaux, etc) de la République , mais pas dans les bars, les commerces, la rue ou ils sont de droit.

Christian Delarue

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article164046

Éditorial. Jaurès contre les charognards | L’Humanité
https://www.humanite.fr/editorial-jaures-contre-les-charognards-695624