L’obscurantisme hors de l’école et des quartiers - Christian Delarue

lundi 2 novembre 2020
par  Amitié entre les peuples
popularité : 5%

L’obscurantisme hors de l’école et des quartiers

L’école doit être le lieu du recul des mentalités obscurantistes et rétrogrades par l’avancée de la raison, de l’acceptation des différences dans une perspective d’égalité.

Résister par l’apprentissage scolaire de la raison contre l’obscurantisme, l’apprentissage des valeurs humaines progressistes contre le racisme anti-mécréant, contre l’apologie intégriste des inégalités de genre, de la haine sexyphobique montante (critique des jupes courtes, imposition du voile, de l’hypertextile à l’image des campagnes d’hidjabisation forcée des islamistes et autres intégristes ) et des pratiques religieuses ou culturelles sexoséparatistes (dont les prières de rue sont l’emblème), qui ne sont pas celles de tous les musulmans mais d’une minorité sexiste et haineuse des femmes libres, se voulant égales des hommes.

Refuser le racisme anti-musulman, ce n’est pas accepter le retour aux mentalités rétrogrades

RELIGION & SUB-CULTURE : POSITION DOUBLEMENT CENTRISTE :

I - Religion et culture : soutenons une position en équilibre ou chacun.e n’est NI d’un côté , pour critiquer tous les musulmans en bloc en visant un islam uniforme et nuisible (racisme anti-musulmans), NI de l’autre côté, pour exempter l’islam d’une fraction réactionnaire (qui ne se réduit pas aux seuls actes criminels) dite intégriste ou fondamentaliste ou islamiste (passons ici). Certains musulmans comme certains juifs ou protestants ou catholiques sont à combattre : pas d’alliance possible ! Musulmans réac aussi !

Autant il y a de quoi se trouver très à gauche au plan politico-économique et social, autant au plan culturel et religieux - ici - il peut être bon de se placer en quelque sorte « au centre » donc NI extrême-droite anti-musulmans, NI gauche d’accommodement, couvrant tout le spectre islamique y compris donc les réactionnaires intransigeants, les racistes anti-mécréants, les sexistes à composante sexyphobe et sexoséparatiste, les homophobes et lesbophobes. Ce laxisme-là ne passe plus !

Mais il s’agit toujours de ne pas y coller une étiquette musulmane englobante qui prête à une stigmatisation d’ensemble. C’est une minorité intégriste qui est refusée.

II - Sur les signes ostensibles de religion, la position au centre est maintenue et à préciser car : NI pour interdire tout partout, NI pour autoriser tout partout (abolition du loi 15 mars 2004). Je suis au contraire pour étendre le modèle de la loi de 2004 à d’autres sphères, d’autres problématiques.

Christian Delarue

NI RACISME, NI ISLAMISME : Pour une meilleure critique
http://amitie-entre-les-peuples.org/NI-RACISME-NI-ISLAMISME-Pour-une-meilleure-critique

Lire :
Un professeur témoigne : l’école a trahi ! - Amitié entre les peuples
http://amitie-entre-les-peuples.org/Un-professeur-temoigne-l-ecole-a-trahi