Musulmans laïques progressistes, coincés entre deux haines. C Delarue

mercredi 1er novembre 2017
par  Amitié entre les peuples
popularité : 8%

CAMPISME

Musulmans laïques progressistes, coincés entre deux haines. C Delarue

- LES MUSULMANS LAIQUES PROGRESSISTES SONT PRIS EN TENAILLE ENTRE DEUX HAINES COLLECTIVES

Si l’on prend le cas de M Nasser Ramdane Ferradj (par exemple) on voit qu’il subi d’une part (et d’un côté) la haine de l’islam de rupture et de toute la diversité des musulmans réactionnaires qui composent cette sphère en y rajoutant les inévitables islamogauchistes qui les défendent mais aussi d’autre part, (et de l’autre côté), les haines des essentialistes de l’islam et du monde musulman.

Sur ce point, j’ ai lu la thèse dogmatique et raciste qui déclare le choix du progressisme laïque « inconcevable » chez un musulman . Ces trois mots « musulman laïque progressiste » sont alors mis entre guillemets car ce serait un mensonge à dénoncer puisque un tel musulman n’existe pas et ne saurait valablement exister . Un musulman ne saurait être, pour ces proches de Riposte laïque, que pro-charia, profondément réactionnaire et tendu vers la construction d’un monde sexoséparatiste et hyperpatriarcal.

A cette vision du monde, j’en oppose une autre plus proche de la vérité :

- DEUX GRANDES CONCEPTIONS IDEOLOGICO-CULTURELLES DE L’ISLAM pas 36 !

Il y a certes de multiples interprétations de l’islam à partir d’un fond commun, autant d’interprétations que de mosqués voir plus. Cette diversité est certaine. Mais il existe grosso modo deux grandes conceptions sociétales ou culturelles de l’islam : d’une part un ISLAM INTEGRE qui accepte peu ou prou la République et la laïcité avec certes une diversité interne (droite-gauche par exemple) et d’autre part un ISLAM TRES AUTORITAIRE ET REACTIONNAIRE DE RUPTURE, favorable à la Charia (au-dessus de tout), pour le voile et l’hypertextile sur les femmes (intransigeance certaine ici ), pour un hyperpatriarcat (refus des libertés et de l’égalité), contre la loi de 2004 et même contre celle de 1905.

Cet islam-là n’est pas nécessairement adepte du terrorisme . Pas de confusion . Il y a encore des distinctions à faire. Mais l’existence d’un terrorisme s’appuyant sur des rudiments de l’islam ne doit pas faire oublier l’existence d’un islam de rupture dans nos quartiers.

Christian DELARUE

De Nasser Ramdane Ferradj nous avons sur ce site : « Lettre d’un musulman progressiste, M Nasser Ramdane Ferradj, contre l’islam politique ».
http://amitie-entre-les-peuples.org/Lettre-d-un-musulman-progressiste-M-Nasser-Ramdane-FerradJ-contre-l-islam

nb : On aura compris que le terme islamogauchisme signifie option de gauche de défense de tous les musulmans sans exception, y compris et surtout les intégristes musulmans sexoséparatistes et que par ailleurs ma critique de longue durée maintenant vise tous les intégristes religieux réactionnaires !