Voile crypto-fasciste imposé ou voile choisi - Christian DELARUE

jeudi 10 mai 2018
par  Amitié entre les peuples
popularité : 6%

Voile crypto-fasciste imposé ou voile librement choisi - Christian DELARUE

http://amitie-entre-les-peuples.org/Voile-crypto-fasciste-impose-ou-voile-choisi-Christian-DELARUE

XX

- Le voile islamique est porteur de plusieurs sens mais un apparaît dominant, plus encore aujourd’hui qu’avant : celui de symbole crypto-fasciste islamiste.

En effet des « campagnes d’hidjabisation » menées violemment par des islamistes et autres intégristes religieux en Algérie et ailleurs aboutissent à faire de ce voile un signe lourd de crypto-fascisme religieux. Ces impositions aboutissent à un port obligé de l’hypertextile (voile et tunique cache-cul) à la fois pour des motifs combinés de « décence », de prescription religieuse, et d’identité communautaire à affirmer partout.

- Ce sens n’est pas le seul puisque certaines musulmanes le portent par libre spiritualité ou par « libre soumission » hiérocratique.

Elles le portent aussi librement pour des motifs d’affichage culturel identitaire. Ce faisant, elles se retrouvent en accord avec les islamistes.

On remarquera aussi qu’elles le portent en principe chaque jour, tous les jours. Du moins à chaque fois qu’elles sortent de chez elles. On devine alors bien la contrainte qu’elles s’imposent lorsqu’elles y consentent.

Ce qui n’est plus du consentement, c’est quand le voile est imposé aux gamines de deux, trois ou 4 ans ! C’est choquant ce formatage, pour le coup, de type intégriste réactionnaire.

- Quand le voile est choisi le port est libre sauf là ou un interdit toujours possible demande un enlèvement avec un principe universaliste à l’appui. Cela n’est alors en rien du « racisme d’Etat » !

En société on ne s’habille pas toujours comme on veut bien que le principe général soit celui de la liberté. A tout principe il y a atténuation ou exception et là pas de privilège pour la religion svp ! D’ailleurs, en l’espèce, ce n’est pas tant la personne elle-même que le signe ostensible qui est alors visé ponctuellement par un interdit nécessairement limité et circonscrit.

Il n’est guère tolérable de conserver, sauf exception, son badge syndical en réception des usagers ou des clients d’une entreprise privée ou d’une administration. Idem pour un voile, une kippa, une grosse croix ! Egalité de traitement .

Autre exemple : En piscine, et au-delà plus encore, les femmes ne peuvent aller en string seins nus alors que le burkini est autorisé. Soit il y a privilège donné au burkini, soit il y a oppression d’Etat contre le string seins nus ? J’ai parlé ici ailleurs de sexyphobie d’Etat puisque l’espace piscine ou plage apparait comme restreint. Plus de liberté svp !

On voit que se pose avec les signes religieux la question de l’égalité de traitement mais aussi de la réciprocité. Mais cette question va plus loin que la simple « diversité textile » qui reste superficielle.

En effet, si je peux me balader en hypertextile (voile, manches longues, robe lèche-bitume ou tunique cache-cul), alors je dois pouvoir me balader en hypotextile aussi, quasiment partout. L’application du principe de « réciprocité multiculturelle textile » devrait me permettre de faire mon jogging en string seulement en ville et pas que sur la plage ! La stupide sexyphobie d’Etat me l’interdit. Dira-t-on « racisme culturel » contre les personnes de culture hypotextile ?

Christian DELARUE

https://altermd.blogspot.fr/2018/05/voile-crypto-fasciste-impose-ou-voile.html

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article159715

XX

Ni extrême-droite, ni intégrismes religieux - Christian DELARUE

http://amitie-entre-les-peuples.org/Ni-extreme-droite-ni-integrismes-religieux-Christian-DELARUE

Le hidjab malgré moi… - Etudiant - El Watan - 02 2018
http://www.elwatan.com/hebdo/etudiant/le-hidjab-malgre-moi-14-02-2018-362604_264.php