De l’avocate au sport officiel pas d’intransigeantisme religieux - Christian Delarue

samedi 28 mai 2022
par  Amitié entre les peuples
popularité : 6%

De l’avocate au sport officiel pas d’intransigeantisme religieux - Christian Delarue

Quelques repères universalistes d’abord.

Il s’agit ici de l’islam et des femmes mais il pourrait s’agir au niveau des principes du judaïsme et des hommes avec la kippa.

Il faut admettre que le foulard ou le voile des musulmanes n’est pas qu’un simple bout de tissu. Il en est de même de la kippa ou d’autres signes religieux ostensibles.

Pour les femmes et le voile on trouve en plus la contrainte issue de la sexyphobie des intégristes religieux contrainte que l’on ne trouve pas pour la kippa et les hommes. Les juifs haredim sont aussi sexyphobes que les intégristes musulmans. On trouve une police du vêtement bien au-delà des religions, chez les athées ou même au plan institutionnel (personnes publiques). C’est assez incroyable, de nos jours, de trouver correct la jupe au genou et de s’offusquer de la jupe à mi-cuisse mais c’est un effet du sexisme sexyphobique.

Il ne s’agit pas de dire qu’il y a intégrisme religieux à chaque fois du fait de son simple port mais il faut bien remarquer qu’il y a parfois ce qu’on appelle intransigeantisme soit une forme de jusqu’au-boutisme qui signe l’intégrisme religieux.

Deux cas récents.

Deux cas viennent d’apparaitre pour montrer un intransigeantisme : l’une sur le port du voile par les avocates musulmanes en robe noire et l’autre sur le port du voile en sport officiel avec tenue normalisée, strictement identique à tous les membres de l’équipe sans exception. Dans les deux cas le port de tout signe d’appartenance - religieux ou non - est en principe interdit. Aucun privilège à la religion ne semble devoir être accordé à la religion, l’islam ou une autre.

Mais pour le moment le voile est interdit avec la robe noire des avocates (cf Cour de Cassation - 1) mais pas avec la tenue officielle sportive (à suivre - 2). Pourtant le port jusqu’au-boutiste du voile se remarque tout particulièrement en sport d’équipe avec tenue commune lors d’un match en public, avec un public. Là cet exhibitionnisme (car bien évidemment on ne voit que ce particularisme) et ce privilège donné à la religion est encore plus inadmissible que pour un sport individuel.

Christian Delarue

1) Le conseil de l’ordre d’un barreau peut interdire de porter, avec la robe d’avocat, tout signe manifestant une appartenance ou une opinion religieuse, philosophique, communautaire ou politique.
https://www.courdecassation.fr/toutes-les-actualites/2022/03/02/port-dun-signe-dappartenance-religieuse-avec-la-robe-davocat ?

2) En sport il s’agirait d’abroger le principe du règlement de la Fédération Française de Football (FFF) qui interdit « tout port de signe ou tenue manifestant ostensiblement une appartenance politique, philosophique, religieuse ou syndicale » dans l’exercice d’une compétition sportive.