UFAL : Les Assises sur l’islamisation ou l’acte de naissance de la nouvelle extrême droite européenne

dimanche 19 décembre 2010
par  Amitié entre les peuples
popularité : 4%

Les Assises sur l’islamisation ou l’acte de naissance de la nouvelle extrême droite européenne

par l’UFAL
Union des FAmilles laïques
http://www.ufal.org

http://www.ufal.info/lettres/ufal_la%C3%AFcit%C3%A9.htm

Ce jour se réunit à Paris 12e un colloque organisé par le bloc identitaire et par Pierre Cassen,
animateur du journal électronique “Riposte Laïque”, réunissant la fine fleur
de ce qui est en train de devenir la nouvelle extrême droite
européenne : des personnalités politiques comme le député suisse Oskar
Freysinger qui fut à l’origine de l’opération visant à interdire les minarets,
le président du parti de la liberté ou, encore, un représentant anglais de
l’English Defense League ; des militantes issues du mouvement féministe
comme Michèle Vianès et Anne Zélensky qui, sous couvert de défendre la
dignité des femmes, mènent un combat non plus contre les intégrismes religieux
ni même contre l’intégrisme islamiste, mais contre les musulmans eux-mêmes.
Un syndicaliste égaré et une militante du CNAFAL sont supposés apporter une
caution « laïque » et « de gauche » à ces organisations hétéroclites que la seule
haine des musulmans fédère. Cette mouvance s’inscrit dans la stratégie que
Marine Le Pen est en train d’imposer au Front national : usurper la
laïcité pour faire la promotion d’une conception communautariste du
peuple, doublée de racisme et de xénophobie.
Nous assistons aujourd’hui à une remise en cause sans précédent du
principe de solidarité républicaine sous l’effet de l’offensive néolibérale.
Le désengagement de l’État exacerbe les communautarismes
et favorise ainsi indirectement la montée des intégrismes religieux.
Dans ce contexte, l’UFAL tient à rappeler que le principe de laïcité
est plus que jamais d’actualité pour résister à toutes les forces qui
oeuvrent à la destruction de la cohésion sociale.

C’est pourquoi l’UFAL s’inquiète de voir cette nouvelle figure de l’extrême
droite dévoyer un principe qui constitue la pierre angulaire de la République sociale.
Elle appelle donc toutes les forces républicaines de gauche à faire
barrage à cette dérive et à poursuivre la liaison du combat laïque et du combat social.