Echanges entre Gilles Monsillon et Christian Delarue et Alain Plusquellec sur l’agrofascisme breton

lundi 24 juillet 2023
par  Amitié entre les peuples
popularité : 13%

Echanges entre Gilles Monsillon et Christian Delarue et Alain Plusquellec sur l’agrofascisme breton.

Je suis allé à la rencontre, à St Brieuc le Légué ce 22 juillet, de Gilles Monsillon et j’ai vu aussi en même temps Alain Plusquellec .

AGRO-FASCISME BRETON

L’agro-fascisme multiforme breton (1), celui émergeant (le haut de l’iceberg) ou celui caché (le dessous de l’iceberg - 2), est très inquiétant. Il est plus profond que ce qu’on pourrait croire. Le gros de la violence est cachée. La violence est multiple portant tout à la fois, en interne, contre les agriculteurs eux-même qu’il faut soumettre - "ou qu’ils crèvent" - ou en externe, et ce de façon multiforme, c’est à dire en lien ou pas avec le modèle agricole intensif et productiviste. Il importe donc de mieux s’y opposer, de mieux se coordonner .

Evidemment il n’y a pas que cette fascisation liée aux fermes-usines très implantées en Bretagne. En tant que syndicalistes antifascistes, l’état de la police inquiète aussi. Cet aspect est à considérer. Il y a plusieurs choses à dire ici, à commencer par un racisme grandissant dans la police . C’est un premier problème mais pas le seul .

POLICE EN ROUE LIBRE

Ce secteur est certes viriliste et marqué par des dispositions à la répression comme certains secteurs de l’armée (cf Lorient) mais il est aussi, en principe "intégré", soumis au droit, bridé par le droit, c’est à dire par l’Etat de droit qui semble de plus en plus défaillant face à une évolution proprement fascisante des certains syndicats. Qui peut dire que ce n’est pas un problème. Là, c’est bien le "Politique" c’est à dire le Ministre, le Gouvernement puis Macron lui-même qui peuvent être accusé d’un laisser faire coupable.

On parlait là d’Alliance et UNSA police qui sont indignes d’un syndicalisme naturellement opposé aux dérives fascistes ou fascisantes. Ce n’est pas tolérable. Et il y a bien avec le communiqué commun faisant suite au meurtre du jeune Nahel par un policier le 27 juin 2023 une dérive fascisante. Cela n’est pas nouveau s’agissant d’Alliance Police .

Ces deux syndicats de policiers ont appelé de manière à peine dissimulée à une guerre civile contre les quartiers populaires, les désignant comme « hordes », « nuisibles ». Le communiqué qui se termine par la menace : « Aujourd’hui, les policiers sont au combat car nous sommes en guerre. Demain, nous serons en résistance et le gouvernement devra en prendre conscience. » n’est pas sans rappeler la tribune des généraux factieux à la retraites parue en 2021.

Ce genre de propos aurait pu être tenu par des syndicats policiers assurément fascistes comme la Fédération Professionnelle Indépendante de la Police (FPIP) ou plus récemment France Police – policiers en colère. Ce dernier s’est par exemple empressé de salir la victime et de blâmer ses parents pour soutenir et remercier le meurtrier.

POLICE EN ROUE LIBRE : suite de ces derniers jours de mi-juillet
On va vers le fascisme ou autre régime autoritaire et policier ? STOP !

Ces derniers jours, il y a CUMUL d’évènements scandaleux et inquiétants pour tout Etat de droit du côté policier (cagnotte au policier criminel qui mérite prison à vie, abandon des quartiers populaires après les interventions policières, applaudissement d’un policier partant en prison, l’opération collective de la mise en arrêt maladie de policiers au lieu de la grève, etc) : nous basculons bien dans autre chose .

On ne saurait se cacher un basculement de l’appareil d’Etat sa branche police et répression - qui toujours doit bien être sous contrôle - avec pour le moment aucune réaction du Ministre ou du gouvernement qui reste chacun comme tétanisé face à ces "coups" de la police. C’est grave ! Très grave ! Une étape de la fascisation est franchie... sauf mesure rapide (mais rien ne l’indique).
Que pense la Haute Fonction Publique hors secteur police de ces "sorties de l’Etat de droit" ? A l’ordinaire, ces hauts cadres agissent pour moins que çà ! Là ils ne semblent pas concernés ! Ce n’est pas leur troupe ! En somme chacun son appareil d’Etat.

Le mouvement syndical doit réagir ! Il ne reste que lui comme bouclier antifaciste. Mais ce n’est si simple en été et après un si long mouvement de grèves et de manifestations...

Christian DELARUE

Alain P- et Gilles M, et si vous preniez cotisation à VISA ? Moi qui ai pris adhésion à Halte Marée Verte !

1)L’agrofascisme breton
http://amitie-entre-les-peuples.org/L-agro-fascisme-breton

2) L’iceberg de l’agrofascisme breton
http://amitie-entre-les-peuples.org/L-iceberg-de-l-agrofascisme-breton-Christian-Delarue