Racisme : Bariza Khiari et Philippe Malevicci . C Delarue

mardi 11 avril 2017
par  Amitié entre les peuples
popularité : 5%

Racisme anti-musulman : Bariza Khiari et Philippe Malevicci sur AgoraVox

cf Les liaisons dangereuses unissant Bariza Khiari, potentielle future ministre de Macron, et l’islam

Encore un qui cherche des poux à Mme Khiari mais M Malevicci trouve pas vraiment des « liaisons dangereuses » avec les intégristes musulmans. Alors il cherche encore et il trouve une phrase concernant Tariq Ramadan un personnage insaisissable, en entre-deux, et qui prête à diverses interprétations selon ce que l’on voit ou ce que l’on lit. Mais c’est un bout de phrase sans enjeu.

Disons qu’après l’affaire « Saout-Macron » qui agite les réseaux sociaux via Céline Pina ou trouve un regain de hargne anti-musulmane contre d’autres figures musulmanes que Saout. Le cas du sieur Saout m’est plus méconnu donc je me garde de prendre parti. Par contre, cela fait longtemps que l’extrême-droite accuse Mme KHIARI du fait de sa religion et aujourd’hui c’est une fraction de la droite pro-Fillon.

A moins que Mme Khiari ait changé depuis que je me sois intéressé à elle (1), comme d’autres d’ailleurs, et toujours pour les mêmes raisons susévoquées je crois que cette femme politique se dit simplement musulmane (à composante soufisme) à l’occasion comme d’autres se disent catholiques ou juifs mais sobrement, sans apologie continuelle de sa religion. Elle est laïque. Républicaine aussi. Il semble donc qu’on lui reproche simplement d’être musulmane. Une forme de racisme. Avec une demande d’exclusion de Ministère comme sanction, le cas échéant.

Le texte dit ceci sans preuve : « L’idéologie portée par Bariza Khiari est un danger pour la République, car sa proximité avec le CCIF, et notamment avec l’inénarrable Marwan Muhammad, est révélatrice de ce double discours insidieux que pratique à merveille une certaine frange de l’élite de la communauté musulmane. » Quelle idéologie ? Je dois me mettre à jour ! Quelle proximité ? Quel double discours ?

Mme KHIARI n’a pas mis - elle - les « deux bras dans le pot de confiture » alors que les critiques que je lis ici mettent eux des post pro-Fillon sans y voir problème. La honte n’est pas là ou l’on croit.

Christian DELARUE

1) Je vais voir plus tard ce que j’en disais et ce qu’en disaient d’autres.
Ceci est juste un post sur un Facebook. C’est donc bref.

Addendum : De « Taverne » en commentaire du texte : "Je vois qu’en octobre 2013, Bariza Khiari a inauguré le colloque au Sénat (Paris) sur l’islam des Lumières avec Yasmina Reza, Tahar Ben Jelloun, Malek Chebel, Olivier Weber, Abdelkader Djemaï, Gilles Kepel et Barmak Akram. Le débat a été ensuite reproduit en novembre de la même année au Maroc lors d’une conférence sur la tolérance.

En 2013, elle a présidé des séances du Sénat lors des débats sur la loi Taubira relative à l’ouverture du mariage aux couples homosexuels, qu’elle soutient.

Ces prise de position ont plutôt de quoi faire se dresser les cheveux des islamiques, non ?"

A vérifier !

Révision d’un interview du Matin de mai 2011 ou Bariza Khiari dit se reconnaitre dans le soufisme. Certes le soufisme recouvre toute sortes de variantes.
« Pour l’Occident, l’Islam est devenu une idéologie à combattre »
http://lematin.ma/journal/Inerview-avec-Bariza-Khiari-senatrice-musulmane-en-France_-Pour-l-Occident-l-Islam-est-devenu-une-ideologie-a-combattre-/151765.html