Médias et extrême droite : la grande banalisation - Pauline Perrenot

lundi 6 février 2023
par  Amitié entre les peuples
popularité : 25%

Médias et extrême droite : la grande banalisation
par Pauline Perrenot, jeudi 10 février 2022

La polarisation de l’agenda médiatique autour d’Éric Zemmour est une matérialisation concrète de trente années de banalisation de l’extrême droite dans et par les médias dominants.

Cet article est tiré du Médiacritiques n°41, qui vient de sortir. Une version courte avait été initialement publiée dans la revue Droits et Libertés (n°196, janv. 2022) de la Ligue des droits de l’Homme.

Le niveau de légitimation médiatique de l’extrême droite est tel que nous avons souhaité, avec Visa, organiser une grande journée publique d’information et de débats autour de cette question. Nous vous donnons rendez-vous le samedi 12 février à Paris (infos et programme ici).

JPEG - 53.1 ko

Les médias ne sont pas les principaux responsables de l’enracinement de l’extrême droite en France, produit en premier lieu de différentes crises (politique, économique, sociale) et d’une configuration politique où se conjuguent, sur un temps long, l’orientation néolibérale des politiques publiques, le durcissement autoritaire de l’État, le renforcement du nationalisme et du racisme, l’assise du Front national et l’affaiblissement politique de la classe ouvrière [1]. Le préciser d’emblée ne revient ni à « atténuer » notre critique des médias, ni à sous-estimer leur rôle dans la progression de l’extrême droite. Les médias ont bien contribué à sa banalisation et à sa légitimation : il importe d’en comprendre les mécanismes.

suite sur acrimed.org à. :

https://www.acrimed.org/Medias-et-extreme-droite-la-grande-banalisation