Grandeur et misère de l’islamophobie - Christian DELARUE

samedi 20 mai 2017
par  Amitié entre les peuples
popularité : 32%

Grandeur et misère de l’islamophobie .
Christian DELARUE antiraciste et critique des intégrismes religieux

Ce titre ressemble fort à celui de « Grandeur et misère de l’antiracisme », un livre paru il y a dix ans contre le MRAP et dont j’ai produit critique par deux fois à l’époque sur le site Bellaciao. Le premier est ici : "Avenir du MRAP : Réponse à Maurice WINNYKAMEN 1 - Christian DELARUE - BELLACIAO
http://www.bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=53901

Un premier texte "Recentrer la définition de l’islamophobie" posté en décembre 2016 (avec celui-ci ce jour en commentaire) sur mon blog Mediapart a fourni un premier effort de clarification. Il fallait aller plus loin encore.

J’y notais que la définition « recentrée » posait encore problème (malgré l’enlèvement ce qui empêchait la critique de l’islam) soit « l’ensemble des actes de discrimination et de violence visant des institutions ou des individus en raison de leur appartenance à l’islam ». Car il peut y avoir discrimination officielle d’Etat, justifiée rationnellement et démocratiquement (c’est mieux) et contrôlée par le juge, à l’encontre de certains intégristes religieux - dont certains musulmans - tenant des discours ou surtout imposant des pratiques réactionnaires issues selon eux de l’islam.

- Position

Néanmoins j’ai conservé cette « définition recentrée » (et relativement récente) tout en continuant la défense de la critique non seulement de la religion - mais je ne pratique pas moi-même cette critique (suis pas épistémologue) - mais celle de certains musulmans réactionnaires, ceux qui, en France ou ailleurs, par exemple, demandent aux femmes de baisser les yeux et le regard devant eux, ceux qui veulent contrôler la virginité de leurs épouses(s) au début d’un mariage, ceux qui imposent durement le sexoséparatisme sous ses deux aspects - réclusion à la maison et mise sous hypertextile - à leurs filles (y compris aux très très jeunes) et épouse(s) ou aux filles du quartiers, etc, etc... Il y a de quoi dire tant une fraction intégriste veut un hyper-patriarcat, le patriarcat restreint de la « seconde modernité » leur étant insupportable, non pas parce que de l’égalité reste encore à conquérir (position féministe) mais parce qu’il y en a déjà trop (position proche quoique différente des masculinistes non religieux) !

XX

- Grandeur de l’islamophobie

Grandeur de l’islamophobie c’est la lutte contre l’essentialisation du musulman suivie une qualification négative et stigmatisante. Cela peut se faire via la critique d’un islam vu comme unique et nuisible. On aurait cependant pu dire « racisme anti-musulman » au lieu d’islamophobie car la critique de la religion est autorisée. Dans certains cas islamophobie s’impose : parfois il y a des mosquées attaquées pour cibler l’islam comme religion sans plus de précision.

Grandeur de l’islamophobie c’est encore lorsqu’il y a exclusion ou stigmatisation d’un ou d’une musulmane simplement parce que musulmane. Bêtise et racisme ! On risque fort de se retrouver - à raison - devant un juge.

- Misère aussi . La critique de l’essentialisation positive est aussi pertinente (et même nécessaire) mais là - attention - c’est le contraire qui peut s’appliquer ! Autrement dit c’est le critique qui risque de se faire traiter d’islamophobe. Misère de l’islamophobie ici. Honte à l’islamo-gauchisme !

A priori la critique du voile n’est pas de l’islamophobie puisque d’une part toutes les musulmanes ne portent pas le voile et que porter un voile ne relève pas seulement de l’islam sexoséparatiste puisque les juifs haredim le « préconisent » aussi, tout comme les intégristes musulmans. Cependant si vous êtes barman et que vous refusez de servir une femme voilée il faut s’attendre à vous retrouver devant les tribunaux pour islamophobie, et ce même si vous ne portez aucune détestation des musulmanes (en soi) et que c’est juste le voile symbole ultra-réactionnaire et vecteur de l’intégrisme religieux dans le monde (avec l’hypertextile en plus) que vous ne supportez pas. Alors là, petit conseil amical : On respire largement et profondément. On « prend sur soi » car passer devant un juge coute cher et c’est en général long et pénible.

- Misère de l’islamophobie et islamo-gauchisme

Misère de l’islamophobie c’est quand il y a islamo-gauchisme, expression qui n’est pas spécialement d’extrême-droite (cf wikipedia) mais qui mérite d’être mieux stabilisée. Elle correspond assez bien à un secteur de la gauche très en défense non seulement des musulmans mais aussi et surtout des musulmans réactionnaires, des intégristes.

L’islamo-gauchisme, c’est aussi quand l’insulte d’islamophobe est proférée facilement pour empêcher soit la critique de l’islam comme de toute doctrine religieuse ou soit la critique des divers intégrismes musulmans comme de tous les intégrismes religieux. Beaucoup de religions disposent d’un secteur intégriste doté d’une idéologie civile ou politique réactionnaire, hyper-patriarcale.

- A noter l’expression alternative « gauche régressive » (de Maajid Nawaz) qui cible une certaine gauche (sans parler de gauchisme) qui, à la différence de la gauche d’émancipation (ou progressiste), nie l’intégrisme religieux (et même les degrés et formes diverses de positionnements religieux réactionnaires) au sein des grandes religions et en particulier à gauche de l’islam alors qu’elle les reconnait souvent pour les autres religions, ce qui a d’ailleurs pour biais de compensation militante de voir d’autres à gauche mener eux cette critique abandonnée.

Christian DELARUE
Mai 2017

Texte susceptible de modifications mineures et de prolongements...
Mais beaucoup a déjà été écrit, notamment ma contribution dans l’ouvrage collectif inter-associatif « URGENCE ANTIRACISTE - Pour une démocratie inclusive » (Ed du Croquant - mars 2017)

- Fondamentalisme et intégrisme : renvoi
- Division des croyants selon discours et pratiques entre progressistes, conservateurs et réactionnaires en moeurs : renvoi
- Sexoséparatisme des intégristes religieux juif haredim et musulman : renvoi
- Sous-culture sexoséparatiste : renvoi

Références :

Essentialisation raciste : Haine des musulmans car musulmans.

http://amitie-entre-les-peuples.org/Essentialisation-raciste-Haine-des-musulmans-car-musulman