EXTREMES-DROITES TRANSNATIONALES PRO-CLASSES DOMINANTES

mercredi 7 septembre 2022
par  Amitié entre les peuples
popularité : 25%

ALTERMONDIALISME et CLASSISME

EXTREMES-DROITES TRANSNATIONALES PRO-CLASSES DOMINANTES

Contribution au débat sur le texte de Yorgos Mitralias publié sur CADTM (1) :
L’extrême-droite dans sa diversité n’est effectivement pas populiste mais classiste ! Elle n’est pas que raciste, sexiste, homophobe elle est aussi classiste !

Explicitons :
L’extrême-droite dans sa diversité, d’ici et d’ailleurs (en Europe et ailleurs), et dans son histoire (Portugal de Salazar, Espagne de Franco, Grèce des colonels, etc - pas que Italie de Mussolini et Allemagne nazie) , a toujours soutenu avec zèle les puissants de ce monde. Il importe de mettre l’accent sur ce point et ce derrière un communautarisme national affiché qui pouvait y faire écran . Autrement dit, elle n’est pas que RACISTE , SEXISTE et HOMOPHOBE : elle est aussi CLASSISTE, ce qui signifie en fort soutien des classes dominantes et des gouvernements ultra-libéraux, ceux qui mènent de fortes politiques d’austérité contre le peuple-classe. Ce n’est pas rien cet aspect occulté ! C’est donc bêtise - celle qui consiste à ne pas voir sous l’apparence des choses (l’iceberg) - que de la dire « populiste » car fondamentalement elle déteste le peuple.

Elle déteste le peuple sauf une petite fraction comme les fayot-es zélé-es qui sur-travaillent à plus de 35H (tout comme la droite d’ailleurs), celles et ceux qui roulent en 4X4 par déni climatique (vu çà en Bretagne avec les Bonnets rouges) et elle soutient, comme la droite encore, le patronat autoritaire contre les syndicats et le code du travail (à casser), la police viriliste contre les grévistes en lutte, la police raciste contre les minorités diverses, et plus largement les classes sociales riches (1%) et aisées (10%) contre le reste du peuple (le peuple-classe dans sa diversité) et ce dans une dynamique capitaliste ultra-inégalitaire (pas de fiscalité redistributrice vers en-bas, pas de service public au service de l’interêt général, pas de sécurité sociale, pas d’hôpitaux publics).

Extrême-droite autoritaire et droite libérale soutiennent ensemble un capitalisme productiviste (exemple : le grand nombre de fermes-usines en Bretagne et Vendée) très destructeur de l’environnement (phénomène des algues vertes) et anti-écologique (car il faut diminuer la production de viande).
Syndicaliste (cgt) mais aussi antiraciste (mrap) et altermondialiste (attac et cadtm) je m’inquiète aussi, comme Yourgos Mitralias (cadtm) de la montée en puissance de l’Internationale Brune dans le monde :
1) http://amitie-entre-les-peuples.org/Vers-l-Internationale-Brune-de-l-extreme-droite-europeenne-et-mondiale-Yorgos).

Alerte et mobilisations convergentes sociales et environnementales

Christian Delarue