Contre l’integrisme musulman, Fawzia Zouari repond à M Fassin

dimanche 3 avril 2016
par  Amitié entre les peuples
popularité : 6%

Contre l’integrisme musulman, Fawzia Zouari repond à M Fassin

Voici une APPLICATION de « Binarisme interprétatif de la religion ou pluralité des compréhensions d’une même religion ».
http://amitie-entre-les-peuples.org/Binarisme-interpretatif-de-la-religion-ou-pluralite-des-comprehensions-d-une

I - Le propos vient de M Bernard LEHON Mediapart (ici repris)

Après Cologne : le piège culturaliste | Le Club de Mediapart
https://blogs.mediapart.fr/eric-fassin/blog/010416/apres-cologne-le-piege-culturaliste

Eric Fassin, de la police des idées, menotte Kamel Daoud. | Le Club de Mediapart
https://blogs.mediapart.fr/bernard-leon/blog/030416/eric-fassin-de-la-police-des-idees-menotte-kamel-daoud

- CITATION

Voilà ce qu’a répondu par avance Fawzia Zouari à Fassin, en ayant répondu à ceux sur qui s’appuie Fassin, ses affidés de « la confrérie des sociologues » qui avaient dans Le Monde ostracisé Daoud.

« Qui, des signataires du Monde, pourrait démentir que la plupart des sociétés arabes vivent dans un puritanisme outrancier et une grande misère sexuelle ? Les femmes y sont obligées d’arriver vierges au mariage, et les garçons célibataires sont rendus fous par la frustration. La loi religieuse, appuyée souvent par la loi civile, ne permet pas à un homme ni à une femme d’avoir une relation physique avant le mariage. Encore faut-il que celui-ci soit possible en ces temps de crise et de chômage… Ce sont là des réalités concrètes, et non des idées. Et ce n’est pas mentir ni insulter que de dire, oui, le musulman réfléchit souvent de la même façon et agit avec le même réflexe. Oui, le concept de oumma recouvre l’adhésion à des certitudes dogmatiques aujourd’hui plus que jamais attestées sous le voile et le qamis. Oui, il y a une psychologie de la foule arabe. Oui, les femmes sont perçues chez nous comme des corps à cacher. Oui, il y a, dans nos sociétés, un rapport pathologique à la sexualité induit par la morale religieuse. Oui, il y a une forme de racisme qui considère qu’on peut violer une juive ou une chrétienne parce qu’elle vaut moins qu’une musulmane. Oui, les intégristes sont dans la culture de la mort. Oui, les réfugiés en Europe doivent recevoir une éducation à l’égalité des sexes. Oui, il faut leur mettre un traité de laïcité dans la main. Leur enseigner le respect des femmes des autres religions. Des femmes tout court ».

« Au nom de Kamel Daoud » - (Fawzia Zouari y prend la défense de l’écrivain algérien Kamel Daoud)

http://www.liberation.fr/debats/2016/02/28/au-nom-de-kamel-daoud_1436364

II - Mon avis, au titre du non binarisme (1) dans la critique des religions,

- A M Eric Fassin, dénoncer la « culture du viol » ne suffit pas car - à lire la citation - tout ne s’y résume pas, loin de là.

Ce refus légitime du viol laisse sans réponse un très large pan d’oppression spécifique venant de l’intégrisme musulman, d’une forme lourde de sexisme, que je nomme sexoséparatisme.

De plus, la religion a un pouvoir particulier de très grande légitimation (en intensité et ici en nombre), pouvoir de dire au-dessus de la loi (d’ici, pa celle de dieu ) et un tel pouvoir d’injonction - different de la publicite - ne doit être sous-estime surtout en cas d’intégrisme.

Un feminisme contre un « çà » libere en mode sadique (autrui absent) en Occident ne peut recouper un feminisme contre un « surmoi » anti-femme, anti-seduction, hyper-rigide et autoritaire ! Faut deux types de ripostes, d’une part contre les publicités sexistes ici, par exemple, d’autre part contre l’obligation de l’hypertextile et pour la loi contre les signes religieux ostensibles par ailleurs.

- Par rapport à la citation de Fawzia Zouari, elle demeure encore trop dans l’essentialisme (« le musulman » malgré le « souvent » ou autre terme de relativisation ) mais ce passage - contestable d’un point de vue anti-raciste - dit bien cependant la vérité d’un intégrisme religieux lourd, très lourd, et refusé aussi par les féministes, du Nord comme du sud.

Chritian DELARUE

1) Binarisme interprétatif de la religion ou pluralité des compréhensions d’une même religion.
http://amitie-entre-les-peuples.org/Binarisme-interpretatif-de-la-religion-ou-pluralite-des-comprehensions-d-une

La « gauche régressive » (Maajid Nawaz), à la différence de la gauche d’émancipation (1), nie l’intégrisme religieux (et même les degrés et formes diverses de positionnement religieux réactionnaire) au sein de l’islam alors qu’elle le reconnait souvent pour les autres religions, ce qui a d’ailleurs pour biais de compensation militante de voir d’autres à gauche mener eux cette critique abandonnée.

« Bâchage » doublement agressif, pour les femmes qui le subissent et pour la société qui supporte cette déshumanisation. | Le Club de Mediapart

https://blogs.mediapart.fr/christian-delarue/blog/090216/bachage-doublement-agressif-pour-les-femmes-qui-le-subissent-et-pour-la-societe-qui-supporte