Racialisation ou racisation ? Sarah Mazout

mercredi 23 décembre 2020
par  Amitié entre les peuples
popularité : 7%

Racialisation ou racisation ? Sarah Mazout – Carnet de recherche Racismes

EXTRAIT :

— -

Toujours dans le souci de se démarquer de toute lecture essentialisant ces processus, plusieurs auteurs·trices privilégient également le recours à l’adjectif « racial » ou au participe présent adjectivé « racialisant ». En ce sens, la dimension raciale qualifie les formes d’inégalité, spécifiques selon les époques, qu’une société produit entre les membres de groupes différents. L’usage de l’adjectif rappelle donc le paradoxe qui se trouve au fondement de cette notion – et qui fait tout à la fois la difficulté et la nécessité d’y avoir recours : les sociétés construisent constamment des hiérarchies raciales alors même que les races, au sens où les racistes les entendent, n’existent pas.

Pour ma part, j’ai fait le choix dans mes travaux d’utiliser l’expression d’assignation racialisante pour insister sur la dimension processuelle du geste qui consiste à essentialiser une origine réelle ou supposée, à en radicaliser l’altérité et à la minoriser, c’est-à-dire à la soumettre à un rapport de pouvoir. En revanche, j’ai continué d’utiliser « discriminations raciales » car il s’agit là d’un des résultats de l’assignation.

— -

le lire sur

https://racismes.hypotheses.org/173