RL : Hanni Ramadan, défenseur de barbarie, n’est pas un musulman ordinaire ! C Delarue

vendredi 5 novembre 2010
par  Amitié entre les peuples
popularité : 25%

Dite à RL, qu’Hanni Ramadan défenseur de barbarie n’est pas un musulman ordinaire !

Suite de :
Désacralisation : La critique rongeuse des souris s’attaque au Coran !

http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article1347

A propos d’amalgames mais dans un domaine différent, Cyrano met les agressions de français « blancs » - à dénoncer effectivement comme les autres - sur le compte de tous « les disciples de la religion de paix et d’amour » ou « des jeunes issus de la diversité » (des non blancs). Amalgame ! Racisme anti-musulman ! Racisme aussi contre la « diversité » non délinquante !

Il y a des agressions racistes et violentes scandaleuse partout dans tous les pays, dans toutes les religions mais il ne faut pas traiter le sujet de façon raciste. Cela interpèle les anti-racistes . La République refuse que l’on réponde à une forme de racisme par une autre forme de racisme. Défendons le « carré républicain » : Liberté, Égalité, Fraternité, Laïcité. La police doit intervenir pour le respect du droit sans profilage ethnique.

Retour critique sur un musulman pro-charia et pro-lapidation.

*

I - Commentaire de « La charia incomprise » d’Hanni Ramadan
http://www.comores-online.com/mwezinet/religion/charia.htm

1 er argument : Les autres sont aussi des barbares (et de citer des conflits occidentaux odieux et d’affirmer encore plus odieusement qu’une majorité d’occidentaux les acceptent) donc j’ai droit de l’être ! CQFD ?

2 ème argument : On ne voit pas la richesse de la civilisation musulmane. Il a tort ce qui est beau et admirable dans la civilisation musulmane est apprécié bien au-delà des musulmans eux-mêmes. Et c’est fort heureux. Mais la barbarie tend à effacer la civilisation . Dommage.

3 ème argument : Il tente de de démontrer que la lapidation n’est guère appliquée et ce en vertu d’interprétations qui sont ignorées et que son texte propose de nous dire. Il faut donc le lire car nous sommes, avouons-le, des béotiens sur le sujet.

Dire que ces peines - néanmoins appliquées et en public - sont dissuasives - c’est peu de le dire - montre qu’il s’agit d’insuffler un fort climat de terreur contre les femmes surtout mais aussi contre les homme pour les contrôler, pour imposer violemment une conception très restrictive de l’amour humain. Cela suffit à rendre le propos indéfendable du point de vu des droits humains, d’un Etat de droit et d’une civilisation tolérante.

Évidemment, malgré une telle pression il arrive - c’est le jeu normal de la vie et de l’amour - que des femmes aillent avec des hommes et l’inverse, hors des codes sociaux imposés. Dans une société civilisée tolérante il y aura au pire des marques de réprobation de la part des « vertueux de service » mais pas de criminalisation, et surtout pas de peine de mort publique et participative (chacun peut venir jeter des pierres), en présence d’enfants. C’est bien plus et pire qu’une simple peine de mort et qu’une mauvaise justice.

4 Il ose parler de Dieu d’amour. Un Dieu de violence et de haine . Un Dieu de vengeance . Un Dieu à lapider !

5 Il ose comparer la souffrance du sida avec celle de la lapidée. On reste perplexe par le type d’argument. Le sida surgit occasionnellement et par défaut de capote et de multiplication des partenaires ce qui n’a rien à voir avec la mort par lapidation ou il faut bien des pierres et des gens pour les lancer. Le sida doit être combattu en permettant les relations sexuelles qui sont un bienfait pour les humains et non une turpitude.

*

II - Proposition de solution :

1 - Demander partout la fin de la peine de mort au prétexte qu’il y a des néocons barbares aux USA est une bonne chose mais cela ne suffit pas en matière de prévention du racisme anti-musulman à distinguer ce type de musulman du musulman ordinaire.

S’agissant des USA, on ne confond pas le gouvernement et la société civile et au sein de cette dernière un néocon et un libéral (sur cet aspect pas sur le choix de défendre le capitalisme)

2 - Il faut militer contre toutes les violences faites aux femmes et pour l’égalité entre hommes et femmes

Christian Delarue