Le Coran et l’islam en attendant les lumières. C Delarue

mercredi 15 février 2012
par  Amitié entre les peuples
popularité : 25%

Le Coran et l’islam en attendant les lumières.

JPEG - 7.7 ko

N’avoir aucune considération particulière pour ce livre - Le Coran - comme pour les autres livres prétendument sacrés, autant par athéisme excédé par cette fascination que par nécessité politique (contre la notion de « diffamation de la religion » portée à l’ONU), n’empêche pas d’en avoir lu plusieurs passages. Je ne l’ai certes pas tout lu d’une part parce cela ne me tente vraiment pas bien que je ne rechigne en rien sur des lectures complexes et d’autre part parce qu’il y en a environ 700 pages (dans le livre de poche).

On peut lire utilement « L’islam expliqué » par Malek Chébel. On a plus que l’essentiel sur l’islam en 250 pages : Qui est Mohammed ? Quel est le dogme de l’islam ? Quid du Coran, des hadiths, de la charia, du fiqh, des « cinq piliers de l’islam » (qui sont observés par tous les courants de l’islam), les grands courants (sunnisme, chiisme, ibadisme, sectes), l’islam de paix et l’islam conquérant, l’islam et le sexe ou l’islam et la famille, l’islam et la modernité (islam « high tech », adapté à la science mais aussi en frein pour ce qui est des mœurs) , l’islam intégriste (Frères musulmans et autres).

Au lieu de lire la tendance bigote et fondamentaliste de Hassan al-Banna (1906-1949) on peut plus utilement lire L’islam et les fondements du pouvoir (1925) du cheikh Abderraziq (1888 - 1966) qui plaide pour la non confusion entre islam et politique.

L’auteur en appelle in fine à un islam des Lumières. Il est par ailleurs l’auteur d’un Manifeste pour un islam des Lumières.

http://wodka.over-blog.com/article-malek-chebel-manifeste-pour-un-islam-des-lumieres-84905462.html

Leçon pour l’action. La lutte contre l’intégrisme, tous les intégrismes religieux, est nécessaire à la lutte antiraciste. Plus particulièrement, le racisme islamophobe s’appuie sur les dérives intégristes qui ne cessent de surgir ici ou là-bas mais en les généralisant à tous les musulmans. Ce type de racisme procède donc par amalgame entre des radicaux et des croyants moins rigides sur les mœurs. Amalgame et généralisation.

Lire Avant propos en 3 pages ici :
http://www.numilog.com/package/extraits_pdf/e237809.pdf

Christian DELARUE