L’amour de la vie va contre « La passion de détruire » !

mardi 26 juillet 2016
par  Amitié entre les peuples
popularité : 5%

L’amour de la vie va contre « La passion de détruire »

L’amour de la vie va contre « La passion de détruire » dirait Erich Fromm (1900 - 1980) auteur de ce gros ouvrage datant de 1973 (1975 en France - Robert Laffond) !

Maintenir l’amour de la vie, c’est la tâche de chacun, chacune, face à une entreprise de destruction organisée. Pour un pays l’amour de la vie c’est conserver une certaine ouverture au monde et aux autres peuples dans une dynamique de paix, tant que faire se peut.

Vouloir une amitié entre les peuples maintenue n’empêche nullement de prendre les mesures sérieuses, réfléchies, qui s’imposent pour empêcher la reproduction des attentats. Mais lesquelles ? Que faire par exemple des « fichés S » ? Les surveiller plus certes, mais encore . Aujourd’hui il a tué avec un bracelet (sauf mauvaise information). Les mettre en prison risquent de les radicaliser plus. Les expatrier risque d’être difficile si ce sont des français. Je n’ai pas la solution. Certains sont mieux avertis. Il va falloir écouter.

On ne saurait peut-être confondre le peuple qui doit maintenir ses valeurs et le travail des spécialistes et des responsables qui doivent eux agir. C’est leur job. En démocratie, le peuple doit connaître les grandes orientations décidées et même plus parfois mais sans être sous emprise constante du sécuritarisme via les médias. Là il y a un risque.

Pour un pays l’amour de la vie, c’est aussi aimer ce qui fait ses grands principes fondateurs, en soutenant fermement ce qui ne doit pas reculer comme la laïcité (lois de 1905 et 2004), avec la liberté, l’égalité hommes-femmes, l’acceptation des homosexuels, des mécréants (athées) et de tous les croyant-e-s qui se retrouvent dans le pacte commun, pacte qui ne devrait pas oublier la justice sociale et la réduction des inégalités sociales et du racisme.

Christian DELARUE - Amitie-entre-les-peuples.org