Fausse ou pas « l’opération bikini en Algérie », un problème demeure

dimanche 20 août 2017
par  Amitié entre les peuples
popularité : 7%

Fausse ou pas « l’opération bikini en Algérie », un problème demeure.

Fausse ou pas « l’opération bikini en Algérie », le problème demeure du refus des intégristes musulmans d’Algérie ou d’ailleurs de voir les femmes s’habiller en hypotextile et circuler ainsi en ville. Ce refus n’existe d’ailleurs pas qu’en Algérie mais dans tous les pays ou une interprétation austère (euphémisme) de l’islam est devenue dominante ou même suffisamment implantée sans être dominante.

Le problème est donc vaste mais il ne vise pas tous les musulmans. C’est important de distinguer les réactionnaires des autres. Les autres en sont victimes, notamment les femmes hypotextiles, les homosexuels, les athées mécréants. Les femmes musulmanes sous hypertextiles ne sont pas épargnées par d’autres pratiques réactionnaires.

Essayez (à plusieurs) la mini-jupe talons hauts, le tout en épaules dénudées pour voir. Car j’ai entendu : J’y suis allé et il n’y a rien eu ! Ben voyons ! 1° Ce n’est pas chaque jour ! 2° Dans quelle tenue ? Car il s’agit plutôt de celles hypotextiles (pas les femmes couvertes qu’ils jugent décentes - avec une variation entre les musulmanes et les non musulmanes car ces dernières n’ont pas l’obligation du voile mais seulement d’être bien couverte).

Mais in fine, au « bout de cette haine » entretenue, ce peut être chaque femme, y compris « couverte », qui est stigmatisée, car cela construit une misogynie profonde et massive.

Christian DELARUE