En positif contre les phobies et les haines des intégristes religieux

dimanche 1er janvier 2017
par  Amitié entre les peuples
popularité : 7%

En positif contre les phobies et les haines des intégristes religieux

CULTIVER LA TOLERANCE, LA SYMPATHIE, L’OUVERTURE EN POSITIF CONTRE LES PHOBIES ET LES HAINES DES INTEGRISTES RELIGIEUX semble une orientation générale à soutenir. Reste à la décliner plus en détail.

Préalable :

Nous refusons d’opposer les religions entre elles comme d’ailleurs les Juifs contre les Noirs, etc... Nous refusons d’essentialiser, globaliser, communautariser, etc ce qui est très différent.

Nous refusons de mélanger à priori (avec préjugé donc) Arabes et musulmans, Maghrébins et musulmans

Nous savons que quasiment au sein de chaque religion on trouve des gens très conservateurs voire réactionnaires mais aussi très autoritaires et d’autres plus tolérants, ouverts, vivables qui tendent vers l’idéal d’égalité entre hommes et femmes et pour la liberté de ces dernières.

Il va s’agir de cultiver les gestes et les paroles en défense - sans en faire des absolus (sorte de fétichisme de la différence) de ce qui est menacé ou dévalorisé par l’intégrisme religieux.

I - LIBERTE, EGALITE, LAICITE, MIXITE

- Défense de la laïcité , en France la loi de 1905 et celle du 15 mars 2004

- S’opposer à l’affichage des signes ostensibles de religion en réception des clients des entreprises privées (tout comme les badges syndicaux ou politiques).

- Refuser le communautarisme sexoséparatiste et donc maintenir la mixité à l’école, dans les cantines et dans la société dans un cadre de respect mutuel

etc

II - A PROPOS DES MECRÉANTS ET DES AUTRES REJETS

- Refuser l’athéophobie

- S’opposer au créationnisme et l’anti-darwinisme

- Refuser qu’on vous assène des propos de bondieuserie sans respect de votre conscience, sans savoir si cela vous agrée.

- Plaider pour des échanges en raison

III - LGBT : refuser la stigmatisation du différent

- Lutter contre l’homophobie, contre le refus des transgenres

- Refuser la haine et la stigmatisation de ce qui est jugé féminin ou sexy chez une femme (décolleté, mini-jupe, talons hauts, cheveux au vent, bijoux, etc…). La violence des intégristes religieux - et d’autres personnes qui peuvent être athées - prend sa source dans une émotion forte de dégout, de haine du féminin et de survalorisation en inverse de ce qui est vu comme masculin ou neutre. Contre ce thanatos machiste cultivons le respect humain.

- Lutter contre la phobie ou la haine du corps, de la chair, de l’hypotextile (nudisme, string, mini-jupe, etc) chez les femmes surtout

etc

Christian DELARUE