De la sous-estimation de la nuisance de l’intégrisme chrétien.

mercredi 26 décembre 2012
par  Amitié entre les peuples
popularité : 4%

De la sous-estimation de la nuisance de l’intégrisme chrétien.

Pour cet auteur bien à droite (1) s’exprimant sur le site Atlantico, il faudrait distinguer entre les intégrismes . Pourquoi pas ? Reste à savoir comment. Il est évident qu’il y a des distinctions à faire mais il est faux de croire que l’intégrisme chrétien est plus civilisé, plus libéral, par nature meilleur que ses versions juive et islamique.

Par réduction à son essence, l’intégrisme rassemble les courants religieux autoritaires qui combattent pour des moeurs plus austères, plus sévères dans la société. Certains s’adaptent plus ou moins à la démocratie délégataire (avec duplicité souvent) d’autres annoncent la refuser mais tous entendent imposer, au travers de la religion, des modes de vie plus stricts en matière de moeurs, de liberté et d’égalité, notamment contre les femmes et contre les homosexuels. Simplement ils le font en s’adaptant au contexte sociétal dans lequel ils agissent. Tous et toutes ne sont pas des « raides de la nuque » bien qu’il y en ait beaucoup !

L’auteur fait le naif en pensant que les intégristes chrétiens ne sont que de gentils croyants constamment à genoux et donc bien éloignés de la violence des intégristes islamiques ou juifs. Il ne faut pas se contenter d’examiner les quelques intégristes qui se mettent à genoux en guise de protestation devant un cinéma d’un film blasphématoire pour une telle analyse. Certains vont plus loin, y compris en France, notamment pour combattre l’avortement.

Il importe certes de n’avoir aucune faiblesse avec les islamistes - une peste - qui eux aussi sont d’ailleurs hétérogènes mais pour autant il ne faut nullement laisser accroire que l’intégrisme chrétien, celui d’obédience catholique surtout, est sans effet politique contre les libertés en général et contre les femmes en particulier.

Il suffit de voir les pays ou il a été au pouvoir jadis - Grèce des colonnels, Italie de Mussolini, Espagne de Franco, Portugal de Salazar sans parler de l’Amérique latine - et les pays comme la Pologne ou il est actuellement agissant.

La laicité y est très malmenée et ce n’est pas anodin. Quand au sexo-séparatisme, il est aussi bien présent quoiqu’avec des formes différentes qu’en pays musulman (pas de voiles islamiques imposé sur la tête des femmes mais les agressions des femmes sexy y sont banalisées. C’est d’ailleurs une constante des intégristes de toutes les religions que de laisser faire et légitimer les insultes des femmes qui ne sont pas assez couvertes à leurs yeux.

Christian Delarue

1) B Rayski : Non, tous les intégrismes ne se valent pas | Atlantico

http://www.atlantico.fr/decryptage/golgota-picnic-integrisme-manifestations-ultra-catholiques-piece-theatre-benoit-rayski-228458.html