David Rand : La diffamation avec « l’islamophobie »

mardi 15 août 2017
par  Amitié entre les peuples
popularité : 8%

David Rand : La diffamation avec « l’islamophobie »

Citons David Rand de LPA " le privilège de cette idéologie politico-religieuse (l’islamisme), cette variante intégriste de l’islam appelée couramment islamisme, est tel qu’elle jouit d’un traitement de faveur de la part d’un grand nombre de gens prétendument de gauche — la gauche dite régressive ou multiculturaliste — au point où il est devenu tabou de nommer explicitement cet islamisme par peur d’offenser les musulmans. Ce privilège n’est aucunement justifié. Qui m’accuserait de « christianophobie », ou d’insulter tous les chrétiens, si je déclarais que le vice-président des États-Unis est un intégriste chrétien, un partisan du christianisme politique ?
Cette gauche islamolâtre est une véritable nuisance car elle empêche de faire un sain débat sur la place de la religion dans nos sociétés. Une explication de ses origines outrepasserait le cadre de ce court blogue. Je voudrais parler plutôt d’une des stratégies principales de cette gauche, une stratégie dont le but est de diffamer et de faire taire ses adversaires : les fausses accusations de racisme qui s’appuient sur la confusion entre race et religion."

http://www.atheologie.ca/blogue-084/?utm

Mon commentaire :

La diffamation de ceux qui critiquent un certain islam et les intégristes musulmans existe. Il fonctionne sur l’amalgame islamogauchiste qui communautarise tous les croyants.

Ensuite, effectivement la religion n’est pas une race mais il faut dire que, de l’autre côté, à droite, certains racialisent légèrement tous les croyants d’une religion. On nomme cela essentialisation, essentialisation du musulman ou du juif ou du chrétien . Dans cette vision communautarisante typiquement fasciste (lire ici Tanuro et son passage sur les mythes réactionnaires : l’unité de la nation, du peuple, de la race et de la famille, le rôle du chef, l’exaltation de la violence) on ne distingue plus au sein de la religion le progressiste du conservateur et le conservateur du réactionnaire.

Il importe de combattre les intégrismes religieux sexoséparatistes juifs haredim ou musulmans. Ils militent pour un hyperpatriarcat ou les femmes sont cloitrées et mises sous hypertextile.

Christian DELARUE