Contre les barbus, l’antiracisme, le féminisme et la laïcité.

dimanche 12 décembre 2010
par  Amitié entre les peuples
popularité : 15%

Contre les barbus, l’antiracisme, le féminisme et la laïcité.

« Il est dangereux de laisser à l’extrême droite la lutte contre les barbus ! » Certes mais Marine Le PEN ne lutte pas contre les barbus. Elle exploite le rejet de l’extrêmisme bien présent au sein des musulmans de la population en les stigmatisant tous. Il faut dire que la gauche ne semble pas combattre justement l’extrême-droite. Lutter contre le racisme ce n’est pas épargner les radicaux.

Qu’est-ce qu’un barbu ?

C’est un islamiste radical qui en général possède la barbe mais pas toujours. Tous les barbus ne sont pas réactionnaires. Ces précisions élémentaires faites, il se trouve que très largement les plus réactionnaires du monde juif et musulman portent la longue barbe. Signe de virilité patriarcale ? Peut-être.

« Barbu » c’est donc le symbole de l’islamisme radical à bien distinguer du musulman ordinaire. Si on laisse de côté les barbus sionistes, l’islamisme radical se manifeste sous deux formes : l’une qui porte sur l’autoritarisme sexiste et ce que l’on nomme parfois le sexo-séparatisme et l’autre qui relève du politique en faisant prévaloir les lois de Dieu (la Charia) contre la démocratie et les droits démocratiques.

Que faire ?

Contre les intégristes issus de l’islam ou du judaisme il importe de porter une lutte contre l’autoritarisme et le sexisme dans un cadre antiraciste (pas d’islamophobie) et laïque. Le dispositif de laïcité en vigueur permet de repousser l’emprise du religieux. Les lois pour la protection contre les violences faites aux femmes a également beaucoup progressé. Ce qui importe est d’aller vers l’égalité des droits entre hommes et femmes et du lutter contre les discriminations racistes dans l’emploi et le logement .

Ce dernier point montre l’importance de raccrocher le triple combat féministe, antiraciste et laïque au combat social global contre le chômage et la précarité. Militer pour un logement de qualité pour tous est également très important tout comme pour le prolongement de la citoyenneté aux résidents étrangers. Le combat social s’articule au combat démocratique.

Nul besoin d’être long pour viser juste !

Christian DELARUE