Contre l’intégrisme religieux c’est Caroline Fourest !

dimanche 20 décembre 2020
par  Amitié entre les peuples
popularité : 11%

Contre l’intégrisme religieux c’est (aussi) Caroline Fourest !

JPEG - 73.5 ko

Sur ce numéro de Différences journal organique du MRAP on trouve en page de gauche un compte-rendu de l’initiative du MRAP 13, écrit par Horya Mekrelouf,, la page de droite étant réservée à un article sur l’altermondialisme de mon fait.

Sur la photo on voit non seulement Caroline Fourest mais aussi, sauf erreur, Julien Landfried déjà spécialiste du communautarisme.

J’ai rencontré Caroline Fourest à Marseille à l’automne 2005, il y a donc 15 ans maintenant. Le comité local du MRAP l’avait invité ainsi que moi-même. J’étais à l’époque membre du bureau exécutif du MRAP avec Mouloud Aounit et très investi dans le débat houleux sur l’islamophobie que Mouloud avait introduit en en 2003 avec son ami Vincent Geisser. Nous étions quelques un-es à penser que tout dans la religion n’était pas défendable et que ce qui était à contester se nommait intégrisme. Nous ne partions pas de rien . Mais il nous fallait croiser nos approches. C’est avec plaisir que j’ai retrouvé la ville multiculturelle de ma jeunesse ainsi qu’hHorrya Mekrelouf sa présidente.

On peut critiquer les intégrismes religieux et avoir au plan économique et social des positionnements politiques différents. Il en va de même d’ailleurs pour l’international et notamment la question du Moyen-Orient et le soutien (ou non) du peuple palestinien. Je soutiens le peuple palestinien dans sa lutte de libération sans pour autant défendre les positions réactionnaires et archaïques du Hamas et d’autres palestiniens. Côté Israêl on trouve aussi de israélien progressiste favorable à la paix et au retrait des territoires occupés et d’autres sionistes militant pour le grand Israel. On trouve aussi des juifs hardie qui sont des juifs intégriste aussi sexyphobe et sexe-séparatistes que les musulmans intégristes.

Revenons à Caroline Fourest. Ce qui importe de signaler, dans la France de ces quinze dernières années, c’est son mérite à dénoncer ceux et celles qui tentent frauduleusement, malhonnêtement, de faire passer toute critique de l’Islam, en tant que dogme, religion ou croyance, et même parfois toute critique de l’intégrisme musulman, pour du racisme. Je connais bien le problème.

Je pense d’ailleurs pouvoir m’attribuer avec d’autres, la même pugnacité dans cette critique dans le MRAP dans les années 2004-2011 - notamment quand je voulais créer un « groupe intégrisme » lié au Bureau exécutif du MRAP - en critiquant les antiracistes trop sympathisants des Indigènes de la République qui veulent toujours couvrir les méfaits des intégristes musulmans. Ils refusent ce terme comme d’ailleurs celui de sexo-séparatisme que je place comme pilier hyperpatriarcal à côté de la prostitution qui est un autre grand pilier.

Christian DELARUE

1) Caroline Fourest est née le 19 septembre 1975 à Aix-en-provence. Elle a fondée la revue ProChoix avec Fiammetta Venner en 1997.

2) Je suis au MRAP depuis la fin des années 70 mais élu dans les instances nationales que lors du congrès de décembre 2004 : Conseil d’administration (CA) puis bureau exécutif (BE). J’a quitté le BE du MRAP en février 2011 . J’ai rejoins à nouveau le CN en juin 2018.