Commission « Etude des contre-mouvements religieux réactionnaires » - Plan B Europe Madrid

dimanche 21 février 2016
par  Amitié entre les peuples
popularité : 11%

Commission « Etude des contre-mouvements religieux réactionnaires »

Il y a besoin d’un plan B en Europe (Madrid 19-21 février 2016) face à divers contre-mouvements réactionnaires qui s’implantent sous les yeux de la « gauche régressive » (Maajid Nawaz) qui reste bloquée en protection d’ensemble par une logique d’amalgame entre les progressistes ou les distanciés et les conservateurs ou les réactionnaires.

Face à la montée transnationale et tous azimut des intégrismes religieux en Europe, il apparaît utile que les mouvements démocratico-citoyens larges, favorables à la liberté et l’égalité hommes-femmes, les mouvements sociaux progressistes (altermondialistes ou non) et les organisations politiques de gauche ou les organisations syndicales se dotent d’une commission « intégrisme religieux » qui étudient ces secteurs religieux réactionnaires dans leur diversité, y compris les moins dangereux.

On ne saurait sous-estimer le danger de ces individus, groupes ou communautés qui défendent, par le biais d’une interprétation particulière de la religion, une sous-culture très conservatrice en moeurs, très réactionnaire au plan sociétal.

- Certains étudient les groupes intégristes catholiques et leurs actions contre la théorie du genre et ses applications pédagogiques à l’école ou contre les études de genre pour les développements de la théorie.

- D’autres connaissent les méfaits de l’intégrisme protestant aux USA mais aussi dans les DOM-TOM.

- Enfin, il y a aussi le sexoséparatisme montant dans le monde (C Delarue) à étudier, celui des juifs haredim et celui des musulmans autoritaires qui s’octroient, au nom du Coran (une interprétation), le droit de frapper femme(s) et filles pour leur imposer la réclusion à la maison (sexoséparatisme hard) et l’hypertextile obligé comme vêtement et ce tous les jours, chaque jour et de la jeunesse à la mort (séxoséparatisme soft).

S’y ajoutent, un ou deux crans au-dessus, selon le niveau, celles et ceux qui usent de la violence ouverte et armée. Diversité là encore.

Christian Delarue

Antiraciste et anti-intégriste religieux