Charlie hebdo : Qu’Allah maudisse la reine !

mardi 11 juin 2013
par  Amitié entre les peuples
popularité : 12%

Qu’Allah maudisse la reine !
11 Jun 2013

Londonistan ne se laisse pas ébranler par l’après-meurtre de Woolwich. Acte barbare, certes, mais cela n’empêche pas de continuer à prêcher le djihad depuis les mosquées britanniques. La sacro-sainte liberté d’expression, si chère aux sujets de la reine, les islamistes britishs en usent et en abusent pour appeler au meurtre de ceux qui la défendent.

À la sortie du métro Finsbury Park, dans le nord-est de Londres, des pancartes indiquent la direction de l’Arsenal Football Club, mais aucune n’indique la fameuse mosquée qui a longtemps défrayé la chronique internationale en exportant les meilleurs terroristes d’Al-Qaida aux quatre coins du monde. Pourtant, impossible de se tromper de chemin, il suffit de suivre les essaims de niqabs noirs pour arriver devant l’enceinte de la mosquée de Finsbury Park, au détour d’une rue. Une foule de barbus discute sur le trottoir, traversée furtivement par des silhouettes voilées qui s’introduisent rapidement dans la porte en métal noir qui mène au sous-sol réservé aux femmes. La loi contre le voile intégral n’est pas passée par là. L’affluence est exceptionnelle car aujourd’hui c’est vendredi, le jour de prière le plus important pour les musulmans. Contrairement aux mosquées parisiennes, qui restent souvent communautaristes, les lieux de culte londoniens sont plus œcuméniques : Comoriens, Éthiopiens, Algériens, Afghans, Irakiens, Maliens... s’y mélangent. La foule est cosmopolite, mais une chose frappe le regard, pourtant. Sur le trottoir de la mosquée, il n’y a ni djellabas marocaines, ni boubous sénégalais, ni shalwar kameez pakistanais. Ici, il n’y a qu’un seul costume : l’habit salafiste.

la suite sur :
http://www.charliehebdo.fr/news/allah-maudisse-la-reine-868.html