Betises et méchanceté de Vieux singe alias Munier.

vendredi 30 octobre 2015
par  Amitié entre les peuples
popularité : 6%

Bétisier et harcèlement

Monsieur François Munier n’en est pas à son premier coup, loin de là, mais il procède de deux façons, soit via son blog médiapart ou il s’oblige à un minimum de correction soit via un blog dit « vieux singe » ou il se lâche plus méchamment par de la calomnie derrière un pseudonyme.

1) Betises et méchanceté de Vieux singe alias F Munier.

Les approximations d’un militant antiraciste (?) - Le blog du vieux singe
http://www.vieuxsinge.fr/2015/10/les-approximations-d-un-militant-antiraciste.html

Il rapporte d’abord une phrase de mon texte sur Médiapart « Le MRAP combat l’influence néfaste des idées de Dieudonné, Soral et Zemmour au sein d’une certaine fraction de la population française. »

et à partir de là il fait "Deux remarques :

- Si Dieudonné et Soral ont grosso modo le même public, celui de Zemmour est différent. (Pas de problème ici )

- Et pourquoi cette influence se limiterait à « certaines fractions de la population française » ? Le lectorat du Figaro ?? "

Là les bras m’en tombent ! Que vient faire ici le lectorat du Figaro ? Ensuite et surtout, là ou moi, Christian Delarue, je prends bien soin de ne pas généraliser l’efficace d’une influence, bonne ou mauvaise, lui, Vieux singe alias François Munier la généralise. Nous serions donc tous et toutes sous influence négative de Dieudonné, Soral, et Zemmour. On se demande alors comment le simple humanisme progressiste, sans parler de l’antiracisme militant, pourrait exister. Bête et désespérant.

Il faut donc bien affirmer qu’une seule fraction de la population est sensible aux idées réactionnaires des personnages cités mais pas une autre qui non seulement n’y est pas sensible mais de plus s’y oppose.

Vieux Singe alias François Munier n’en est pas à son premier dénigrement contre Christian Delarue (qui co-gérait avec lui jadis un blog du MRAP).

2) Ailleurs il critique, très mal à mon avis, un dessin montrant une musulmane tabassée car sa critique ne permet pas de comprendre qu’un certain islam permet tout à fait de tabasser sa femme. Ce n’est pas islamophobe de le dire. C’est même important de montrer que cet islam réactionnaire est différent d’un autre islam à une époque de confusion facile.

Et cela qui n’a rien à voir avec le vol - sa comparaison - qui est lui non pas plein accomplissement mais transgression. Le vol est bien une transgression de la loi. Mais pour nombre de croyants ce qui importe d’abord ce n’est pas le légal mais le prescrit de la religion. Avec le précepte religieux jugé négatif par d’autres (ou illégal même) on respecte la religion (si la religion l’écrit ou le dit), on ne la transgresse pas. Et c’est bien ce qui importe à certains croyants. C’est tout l’avantage de la religion que de pouvoir permettre la transgression avec le coeur léger. La religion a un fort pouvoir de justification.

Par ailleurs, il me stigmatise sans dire que je critique moi-même ce dessin mis sous titre « islamophobie » qui pourrait (et peut) être islamophobe par généralisation (à tous les musulmans, expressément ou supposément) , et non pas islamophobe si appliqué aux musulmans réactionnaires. Mais il n’aime pas ma critique. Il faudrait se taire face à l’intégrisme.

Ce qui le gêne c’est que je dise la part de vérité de ce dessin à savoir que certains musulmans (pas tous) tabassent leur(s) femme(s) sans aucun scrupule, simplement parce que, selon certains interprètes (pas tous), la religion le permet. Voilà la vérité . Taper sa femme (ou une autre) sans culpabilité et même avec joie, c’est un bonheur offert par un certain islam très réactionnaire. La traiter de « mauvaise musulmane » si elle n’est pas voilée n’est que le début de la violence des intégristes musulmans. Un tel islam - qui n’est certes pas tout l’islam - n’est pas non plus l’exclusivité de quelques salafistes. Les intégristes sont plus nombreux.

Srupulum, c’est le petit caillou qui gêne dans la chaussure. Un effet de la religion - en l’espèce - est d’enlever ce scupulum et donc de faire le mal en étant adoubé, reconnu comme bon élément, appliquant bien la loi de Dieu.

3) Ailleurs encore, il titre « les obsessions de Christian Delarue » (ce qui reste sur internet ) et il me reproche un choix de photo !

J’ai publié ma réponse que je reproduis ici

Vieux singe (alias Munier) et les seins !

L’obsédé - il aime beaucoup ce mot - n’est pas celui qu’on croit !

Dite à Vieux singe que si j’aime à l’occasion - ne soyons pas intégriste - les seins des femmes pour leur douceur et leur rondeur - sans me préoccuper particulièrement de leur taille (d’ailleurs çà me regarde - c’est très personnel) - je me refuse à toute discrimination sur ce sujet, que ce soit contre les gros ou contre les petits ! Je suis pour la diversité contre l’uniformité ! Et je me tiens strictement à cette position ! Ce qui n’est pas le cas de tous !

Si je peux être éventuellement attiré par un décolleté, cela me réjouit comme un rayon de soleil et (là encore) c’est personnel ! Cela n’est nullement l’occasion pour moi d’abuser, de discréditer, d’humilier, de me comporter en « mec lourd » (cf livre) pour inférioriser !

Et surtout ce que j’aime, au-delà de l’apparence sexuée - qui n’est certes pas dénuée d’importance car nous ne sommes pas de purs esprits - c’est surtout la personne elle-même qui a bien d’autres choses qui m’attachent à elle, comme la tendresse du regard, du visage ! La voix peut le cas échéant me saisir et me rendre quasiment amoureux alors que je ne vois pas la personne ! Rien de grave j’espère ! Pas de quoi en rédiger un article !

Les intégristes n’aiment pas seulement les seins « politiques » des Femen ils n’aiment pas aussi et surtout la féminité - et, rapporté à notre sujet, les seins qui peuvent ne pas trop les déstabiliser et les rendre trop fou de haine seraient peut-être les seuls seins jugés plats, estimés par eux moins agressifs ! Sont graves ces coincés du sexe !

Enfin, Vieux singe, sache que j’ai de l’admiration pour Zoé Kostantopoulou -, et cela tient à ses positions politiques ! Pas à autre chose !

Je n’ai que mépris pour ceux (et celles car il y a des femmes) qui rapportent la qualité d’une personne à son tour de poitrine ou la hauteur de ses talons !

Christian DELARUE

J’enlève ce texte si il enlève le sien !