Onze pistes de réflexion pour disserter sur « Religion et société » C Delarue

samedi 22 juin 2013
par  Amitié entre les peuples
popularité : 4%

11 pistes de réflexion pour disserter sur « Religion et société ».

Questions et hypothèses théoriques générales.

14 JUIN 2013 Par CHRISTIAN DELARUE

A vous de structurer et de compléter, sur l’histoire ou sur les grands penseurs des religions, car je ne donne ici que les grands éléments de base.

1 - Religion et foi :

Il y a les « croyances faibles » (idéal, hypothèses ou alors préjugés) et les croyances fortes (ici en Dieu ou en l’Esprit). On peut croire sans appartenir à une religion soit par croyance au dieu des philosophes soit par croyance en l’esprit des spiritualistes. On peut croire au dieu d’une religion. C’est souvent le cas !

2 - Religion et hiérarchie interne.

Quel type d’appareil religieux dispose-t-elle ?

Quelle est la place des femmes au sommet de la hiérarchie interne ? En zones intermédiaires ?

3 - Un nombre très important de religions  :

Il y aurait environ 200 religions dans le monde . Peu rassemblent beaucoup de croyants et sont un pouvoir mondialisé comme les plus importantes. Quelques membres sont au sein de la Caste (1).

Il faut distinguer les religions polythéistes des religions monothéistes. Ce sont ces dernières qui du poids de nos jours.

4 - Reconnaissance difficile des religions.

La société (dont on parle) admet-elle une religion ou plusieurs. Car il y a eu des luttes féroces entre diverses religions. Mais il y a eu aussi une vie partagée relativement pacifique. Ici il faut aller à l’analyse contrète historique et géographique. Et le plus souvent dépasser les enjeux purement religieux pour chercher d’autres déterminants.

Si plusieurs religions co-existent : est-ce à égalité ou non ? Quid des non croyants ? Sont-ils des mécréants ?

5 - Religion et politique :

Quel lien de la religion sur le régime politique ? La démocratie est-elle acceptée ? Quid de la laicité ? Quelles pressions sur le droit de la famille ? La religion décide-t-elle de tout ou presque via l’Etat ?

6 - Religion et Etat :

Cela recoupe le point précédent. S’agit-il d’un Etat confessionnel celui d’une religion qui admet d’autres mais de façon subordonnée ou s’agit-il d’un Etat laique. Quel type de laicité ?

7 - Religion et société civile :

Quelle sécularisation ? Quelle expression religieuse ? Les bâtiments pour le culte sont-ils construits par les membres des religions ?

8 - Religion et cadre spatio-temporels  :

La religion est-elle inscrite dans un cadre national, continental ou mondial ? Avec les migrations humaines les grandes religions tendent à être pratiquées partout, sauf là ou les Etats bloquent tout implantation.

9 - Religion et morale :

Avant il y avait confusion entre discours religieux et prescriptions morales à observer. Désormais avec la pluralité des religions et la montée de l’athéisme et du sécularisme il y a pluralité des morales. Il existe des morales humanistes, pas une seule, et des morales déistes, qui place Dieu et ses préceptes au-dessus des humains. De nombreuses morales religieuses prônent la charité envers les pauvres. Il y a des variations.

10 - Religion et patriarcat.

De nombreuses religions, pour de multiples facteurs, renforcent le système patriarcal avec une composante autoritaire qui s’ajoute à la domination insidieuse et systèmique.

11 - Religion et sexualité :

De nombreuses religions se focalisent sur des règles très strictes en matière de famille, de sexualité, de plaisir charnel, d’homosexualité, etc... Cela va de la faible tolérance au refus net sous peine soit de châtiments ici ou de menace d’enfer après la mort.

Christian Delarue

Une caste mondiale contre une humanité-classe. Note C Delarue .

http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article2522


Brèves

8 janvier 2017 - Ni kippa, ni voile, ni autre signe religieux ostensible à l’Assemblée Nationale

Ni kippa, ni voile, ni autre signe religieux ostensible à l’Assemblée Nationale