« Nique le prophète » ou « nique la France » se dit en France

dimanche 23 septembre 2012
par  Amitié entre les peuples
popularité : 11%

« Nique le prophète » ou « nique la France » se dit en France ! Et c’est salutaire !

Respect des personnes, pas des fétiches religieux !

Cette façon de désacraliser les fétiches - en écrit, en vidéo ou en dessin - est d’ailleurs conforme à toute une vieille tradition critique en France. Et ce n’est pas les défenseurs rigides d’une conception trop extensive de la notion d’islamophobie qui pourront l’empêcher. Pas plus d’ailleurs, côté « nik la france », pour les adeptes de Riposte laïque qui s’offusquent eux des « blasphèmes » (si l’on peut dire ainsi) de potaches contre la France.

On reproche à Caroline Fourest de critiquer les fondamentalistes et les intégristes de toutes les religions. Une minorité de musulmans radicaux sont visés. Il y a aussi les autres intégristes juifs ou chrétiens également réactionnaires. Elle y ajoute Tariq Ramadan. Moi aussi. Et cela est insupportable à certains, ceux d’oumma.com ou ceux des Indigènes de la République et d’autres encore qui gravitent avec ces racialistes anti-blancs. Les attaques pleuvent sur la toile (le web).

Pourquoi est-ce insupportable ? Ces radicaux communautarisent tous les musulmans. Une forme d’essentialisme. Et tous les musulmans ainsi que les textes de l’islam doivent alors être protégés au nom de l’islamophobie. La bataille fait rage au niveau de l’ONU.

Ces individus mettent dans un même sac la ou le musulman qui souhaite l’égalité homme-femme, qui refuse le sexo-séparatisme dans les pays du Sud, qui défend la laïcité, qui n’entend nullement imposer des dogmes religieux archaïques à autrui avec les plus autoritaires et les plus obscurantistes des musulmans. Ceux filmés par Fitna en début de clip (1) C’est comme si on mélangeait en France les catholiques intégristes avec les défenseurs de la théologie de la libération.

Cette façon d’englober le loup et l’agneau d’une même religion est non seulement essentialiste et source de racisme mais elle ne résiste pas à la diversité du monde musulman contemporain. Car il ne faut pas croire - ce que l’on dit à droite - qu’il n’existe pas des musulmans d’émancipation. Pas de femmes « parfaites » et pas d’hommes sages en toute occasion mais des individus nettement engagés pour l’émancipation humaine. Ils y passent du temps et de l’énergie quand d’autres défendent l’obscurantisme, l’autoritarisme religieux.

Islamophobie certes mais laquelle ? Il ne s’agit pas ici de nier qu’il y a en France des individus, y compris haut placés dans la hiérarchie sociale, qui déploient une haine contre les musulmans parfaitement raciste et contraire aux lois françaises. Mais ce n’est pas parce qu’il faut faire reculer l’islamophobie réelle, celle qui s’attaque directement aux musulmans qu’il faut empêcher dans la même veine la critique défétichisante et désacralisante du prophète Mahomet ou d’autres textes religieux (2).

Christian DELARUE

20 sept 2012

1) Ce clip est islamophobe (in fine) ce qui ne signifie pas qu’il soit faux de part en part.

2) Face à Caroline Fourest, les « Indivisibles » utilisent le terme « islamophobe » à tort

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/627688-face-a-caroline-fourest-les-indivisibles-utilisent-le-terme-islamophobe-a-tort.html

***********

http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/200912/nique-le-prophete-ou-nique-la-france-se-dit-en-france

http://association.pour-politis.org/space/autre-monde/content/_4C71F3AF-84B2-4F29-A563-421FA23B0AA8

http://www.dazibaoueb.com/article.php?art=30739