La conception coranique du pouvoir R Garaudy (Révolution iranienne).

jeudi 22 juillet 2010
par  Amitié entre les peuples
popularité : 17%

La conception coranique du pouvoir vue par Roger Garaudy (à propos de la Révolution iranienne).

La conception coranique du pouvoir. (extrait de « Appel aux vivants » p 303).
Elle peut se résumer en quelques principes de base :
- le pouvoir appartient exclusivement à Dieu
- la représentation du peuple et sa participation aux décisions est assujettie aux principes islamiques
- le gouvernement n’est que le simple exécutant de cette volonté de Dieu exprimée par la communauté.

Le principe démocratique de la nécessité de la consultation populaire (shura) et de la participation du peuple à l’élaboration et à la réalisation des décisions est explicitement formulé dans le Coran : « Qu’ils décident de leurs affaires communes en se consultant » (sourate XLII, intitulée : « La libération », verset 37). Ainsi est institué entre le peuple et ses dirigeants, un « contrat social » ; le peuple, ayant délibéré et choisi son chef, n’est tenu de lui obéïr que dans la mesure où il fait régner l’intérêt général et les principes islamiques de la justice sociale. Il est révocable à tout moment. L’idée d’une monarchie de droit divin et même d’une monarchie héréditaire est exclue par les principes de l’Islam. C’est seulement à partir du cinquième calife, Mo’awyia, en l’an 55 de l’Hégire (677 après JC) que fut violé ce principe, le premier des Ommeyades ayant désigné pour son successeur son fils sans consulter le peuple. La notion même de « dynastie » (ommeyade, abbasside ou ottomane) ne trouve aucun fondement dans le Coran. (Pas plus que la tradition « constantinienne » ne trouve un fondement dans l’ Evangile.) (p 303)

A propos de la révolution iranienne Roger Garaudy écrit dans un ouvrage - Appel aux vivants - publié en 1979 : « C’est la première révolution, dans l’histoire, dirigée contre un modèle de croissance et, nommément, contre le modèle occidental de croissance. » (p 283) « Cette levée contre le modèle occidental de croissance s’est faite au nom d’une vision religieuse du monde »

CD

NB Roger Garaudy est né en 1913 à Marseille . Il entre en 1933 au PCF, passe son agrégation de philosophie avec succès en 36, entre au Comité central en 1945. Il fut longtemps le « philosophe officiel » du Parti avant d’être exclus en 1970. Il écrit Pour un dialogue des civilisations en 1977 qui annonce ses conversions vers la religion vers le christianisme d’abord puis vers l’islam en 1982.

Roger Garaudy est donc plus connu depuis la fin des années 70 pour sa proximité avec les religions et surtout l’islam mais aussi plus tard, pour les jeunes générations, pour son antisionisme radical et son négationnisme à l’égard de la Shoa. Il a été condamné en 1998 trois ans après la publication de Les mythes fondateurs de la politique israélienne.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Roger_Garaudy#Biographie

Procès de Roger Garaudy

http://www.dailymotion.com/video/x99k7g_proces-de-roger-garaudy_news

A propos de l’abbé Pierre cité dans le clip : Cette affaire a refait surface le 22 janvier 2007 date du décès de l’abbé Pierre qui avait déclaré en 1996 que le qualificatif de révisionnisme pour cet ouvrage était une imposture . L’abbé Pierre est revenu sur sa position et a demandé pardon.

L’Abbe Pierre et Roger Garaudy

http://www.dailymotion.com/video/x12ypw_l-abbe-pierre-et-roger-garaudy_webcam