Défense du blanchiment dans le foot par JF BOUTHORS . C Delarue

mercredi 11 mai 2011
par  Amitié entre les peuples
popularité : 4%

JPEG - 31.7 ko

Dirigeants du foot : qui veut prendre la carte de raciste ?

Défense du blanchiment dans le foot par JF BOUTHORS .

Sa tribune dans Ouest France (doc joint) renverse la charge de
l’oppression. Ce serait selon lui les antiracistes qui seraient
nuisibles et de dangereux inquisiteurs. JFB abonde dans le racisme en
accusant les journalistes comme Médiapart ou les associations
antiracistes de « nouveaux inquisiteurs ». Pour lui il y a une simple
histoire de mots chez les dirigeants de la FFF et beaucoup d’hypocrisie
chez ceux qui s’indignent trop vite. Avec un tel raisonnement on file
droit chez le FN ! JFB fait comme si les propos tenus ne traduisaient pas une volonté politique d’exclusion sur une base raciale. Comme si il ne s’agissait pas d’abord de voir la couleur de peau des joueurs et ensuite d’exclure des noirs trop nombreux pour y mettre plus de blancs. Les deux ingrédients ordinaires du racisme !

Que l’on parle de « blacks » au pied des tours dans les quartiers
populaires ne fait pas office de norme à suivre et n’est pas une excuse
aux propos racistes de quelques dirigeants.

S’interroger sur la diversité d’origine dans la société est positif mais
pas que dans le sport. Passer de l’interrogation - en termes raciaux - à
une éventuelle politique sectorielle de blanchiment relève du racisme.
JFB rejoint la cohorte des beaufs de la République.

Christian Delarue