Alain Soral et son canard « rouge-brun », heureusement incompétents.

jeudi 3 janvier 2013
par  Amitié entre les peuples
popularité : 6%

Alain Soral et son canard « rouge-brun », heureusement incompétents.

Le peuple est mort, vive les gens ! Mais pas n’importe lesquels : les vraies gens… façon Alain Soral ! Ces débatteurs de tous les cafés du commerce, experts en toutes disciplines, ont envahi les colonnes deFlash [1]
, nouveau support fâcheusement nationaliste, et se répandent à longueur de blogs sur tous les sites « nationaux révolutionnaires ». C’est sur Internet qu’un Alain Soral a trouvé le meilleur outil, déversant dans une myriade d’articles des torrents de mots, d’analyses, de vérités sèchement assenées. M. Michu-Soral au même rang que le prix Nobel de littérature !

Aujourd’hui, les vraies gens comme Alain Soral ont toujours raison. Nicolas Sarkozy n’a jamais cessé de les invoquer et Ségolène Royal a feint de leur confier la plume de son programme lors de ses fameux « débats participatifs ». Avec ces insaisissables et bien pratiques vraies gens, c’est une nouvelle phase du mépris du peuple qui se joue. Soral est comme ces prêtres des romans de Bernanos ayant perdu leur foi : son âme morte s’obstine à dire la messe, mais, version sans latin, ça sonne faux et creux.

Il y a dix ans, pour démonétiser un adversaire, on le présumait « lepénisé », et l’affaire était entendue. Il n’en fallait pas beaucoup pour être « lepénisé », il suffisait de démystifier les palabres relatives à « l’assimilation » et d’estimer que l’immigration devrait être, sinon choisie, du moins contrôlée. Désormais, n’importe quel élu de banlieue, fût-il encore rouge, en convient – et le clergé médiatique a dû chercher ailleurs les ingrédients de son manichéisme : le dit « danger Le Pen », ça ne marche plus. Alors, sous la plume de quelques-uns, on brandit à tous escients Besancenot ou Bové comme le spectre d’un retour du bolchevisme censé menacer nos équilibres sociaux et surtout mentaux et mettre au placard la fameuse « exception française ».

la suite sur :

http://www.bakchich.info/societe/2009/03/13/alain-soral-et-son-canard-rouge-brun-heureusement-incompetents-54844