Quid de la tenue des intégristes musulmans. C Delarue (D Voynet)

vendredi 10 juillet 2009
par  Amitié entre les peuples
popularité : 1%

Quid de la tenue des intégristes musulmans.

En débattre n’est pas interdit, ni nécessairement raciste. Il convient d’ailleurs d’être particulièrement prudent avant de qualifier un propos de raciste (1). On peut se retrouver aussi au tribunal !

Ainsi Dominique VOYNET se serait autorisé à critiquer la façon de s’habiller de certains musulmans intégristes ou du moins à l’affichage offensif et cela serait intolérable. Sans doute pire que d’attaquer la tenue des femmes ! Dominique VOYNET prend beaucoup de risques ! Que dit-elle ?

« Une fois de plus, on va légiférer sur la tenue des femmes... *Et que le mari, qu’a une grande robe, un petit bonnet, des babouches et une grande barbe*, et bien lui il aura tout à fait le droit de continuer à déambuler dans l’espace publique ! Ca ça pose problème ! »

Son propos est surtout comparatif . Sa critique est à rapprocher de la récente initiative prise (2 ) contre le port de la burka pour les femmes. Mais laissons cela provisoirement.

Domùinique Voynet a parfaitement le droit de dire qu’un accoutrement, religieux ou non, pose problème.On en vient à penser maintenant que puisque c’est religieux, on peut plus rien dire ! Diable ! Tout ce qu’une religion touche ou propose deviendrait sacré y compris pour les non-croyant ! Faut-il y voir un effet pervers de la diffusion du terme islamophobie comme racisme ? C’est possible. Du coup en tordant le bâton dans l’autre sens, le moindre propos critique se voit qualifier de raciste. Attention !

En l’espèce elle aurait pu s’en prendre directement à cet « islam hard », très soucieux d’afficher ostensiblement son appartenance à l’islam. Elle n’aurait fait que pointer un affichage religieux excessif et offensif qui suscite la répulsion mais pas nécessairement la volonté d’exclure ou de légiférer. Alors que des millions de musulmans et de musulmanes adoptent une tenue banalisée, discrète signifiant l’adoption d’une mentalité laïque, il importe de remarquer qu’un telle critique ne porte que contre une pratique particulière de l’islam, pratique adoptée par une minorité de musulmans. Or L’islamophobie présuppose la généralisation d’une critique stigmatisante à tous les musulmùans.

Revenons sur son propos comparatif. Il faut remercier Dominique Voynet de l’avoir tenu car il est rare alors qu’il est pertinent. L’islamisation de l’espace public n’est pas le seul fait des musulmanes voilées. Les hommes aussi y participent. La question va se poser de savoir si le Coran préconise ou non une telle tenue. Je ne connais pas la réponse mais je devine bien les débats à venir. Car si rien n’est précisé dans les textes fondateurs il va s’agir alors d’une simple tenue « culturelle non religieuse ». A moins que certains hauts dignitaires de l’islam aient soutenus que cette tenue était obligatoire pour les bons musulmans. Car bien évidemment, il n’y a jamais une seule interprétation des normes religieuses. Cette interprétation évolue dans le temps et dans l’espace. C’est la source des courants religieux. Aucune religion n’a été, que je sache, exempt de formation de courants interprétatifs différents des textes et des dogmes.

Christian Delarue

1) BELLACIAO - Dominique Voynet : dérapage raciste sur France 2 ! - Hermann

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article88433#forum335719

2) Proposition de loi dite Gérin