Pourquoi le MRAP 40 ne manifestera pas le 10 novembre.

jeudi 28 novembre 2019
par  Amitié entre les peuples
popularité : 16%

Avec retard, AELP publie cette position du MRAP 40 car le débat s’est poursuivit après le 23 nov avec un double refus de type « ni viol ni intégrismes religieux ». Et il se trouve que cette contribution, concernant la manifestation du 10 novembre 2019, pointe des désaccords importants face à celles et ceux qui s’accommodent des intégrismes musulmans et de l’islamisme réactionnaire. CD

Pourquoi le MRAP 40 ne manifestera pas le 10 novembre.


La Fédération des Landes est investie dans le combat contre toutes les manifestations de racisme, dont le racisme contre nos compatriotes musulmans.

Elle prouvait cet engagement en organisant la manifestation landaise après l’attentat de Christchurch. Elle réagissait aussi en solidarité avec les musulmans de Bayonne après l’attaque raciste menée par un ex candidat FN.

Mais concernant la manifestation de ce dimanche 10 contre l’islamophobie, elle ne peut répondre à l’appel de groupes et personnalités politico-religieuses totalement étrangères à ses valeurs..

L’appel à manifester dimanche 10 novembre contre l’islamophobie a été initié par 6 associations dont le CCIF et L.E.S Musulmans qui sont les vrais maîtres d’œuvre de la manifestation, ainsi que Madjid Messaoudène élu de Saint Denis.
Ce sont les « L.E.S Musulmans » qui ont diffusé le texte d’appel sur leur « google drive » auprès des organisations et personnes sollicitées pour signatures .

Pour connaître mieux cette mouvance de l’Islam politique qui a initié et organisé le rassemblement quelques éléments révélateurs :

L’ex-directeur du CCIF et fondateur de la plate-forme « LE.S musulmans », Marwam Muhammad, mène depuis le milieu des années 2010 son combat contre « l’islamophobie » avec entre autres, deux imams obscurantistes (eux-mêmes signataires de l’appel à manifester dimanche 10).
Dans deux vidéos disponibles sur internet (voir photo) on peut constater la proximité entre Marwam Muhammad et les deux imams intégristes Nader Abu Anas et Rachid Abou Houdeyfa dit Rachid Eljay. Ces vidéos datent du milieu des années 2010.

Durant ces mêmes années les deux partenaires de Marwam Muhammad dans sa lutte contre « l’islamophobie « , tenaient les propos suivants dans leurs prêches diffusés sur internet. Le responsable du CCIF et de « LE.S musulmans » ne pouvait donc ignorer le fanatisme des partenaires avec qui il se produisait.
Imam Nader Abu Anas "Voilà, la femme vertueuse c’est celle qui obéit à son mari. La femme, elle ne sort de chez elle que par la permission de son mari. […] Restez dans vos demeures, ça c’est la base. Le soir, il a un besoin, une envie, et elle lui dit non je suis fatiguée, je ne peux pas, je suis ceci cela. Et l’homme, il craque. […] Qu’elle sache que les anges la maudissent toute la nuit dans le cas où elle se refuse à son mari sans raison valable.
Source : https://www.dailymotion.com/video/x2whx3l

Imam Rachid Abou Houdeyfa devenu Rachid Eljay « Le hijab, c’est la pudeur de la femme. Et sans pudeur, la femme n’a pas d’honneur. Si la femme sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les frères, des hommes, que ce soit des musulmans ou des non-musulmans, abusent de cette femme-là, la négligent et l’utilisent comme un objet ».
Source : https://www.thisissparta.eu/…/et-sans-pudeur-la-femme-na-p…/
C’est là la légitimation du viol conjugal et celui de la femme qu ne porte pas le hijab.

Un autre organisateur de ce rassemblement Madjid Messaoudene, élu de Saint Denis écrivait sur tweeter, le jour même où des enfants étaient exécutés dans le cour de l’école juive de Toulouse.
« Tu fais quoi ce soir ? Suis en mode hommage, j’arrête tout ou on va me dire que je suis pas touché pas ému.. du coup je vais m’entraîner à pleurer »
Deux jours plus il ajoutait un autre tweet « « le présumé tueur n’est pas resté « cascher » très longtemps »
Comment pourrions-nous manifester contre les violences à l’encontre des musulmans à l’appel d’un personnage qui faisait de l’humour concernant l’exécution d’enfants juifs.

Comment pourrions-nous répondre à l’appel de personnages et mouvances politico-religieuses rétrogrades.
Le CCIF, « LES musulmans » Marwam Muhammad, Madjid Messaoudène ne ne sont pas de simples signataires de l’appel à manifester dimanche, ce sont les initiateurs et organisateurs du rassemblement.

Pour la Fédération des Landes du MRAP c’est donc rédhibitoire ; nos adhérents ne peuvent manifester à l’appel de tels personnages sans renier le sens de leur engagement.

source Facebook mrap40