Paul Muzard, Président d’honneur du MRAP nous a quittés, le MRAP est en deuil

vendredi 10 octobre 2014
par  Amitié entre les peuples
popularité : 7%

Paul Muzard, Président d’honneur du MRAP nous a quittés,

le MRAP est en deuil

Le MRAP a appris avec émotion et une profonde tristesse le décès de son ancien Président, Paul Muzard. Il présente ses condoléances très émues à la famille de Paul dont il partage la douleur et qu’il assure de sa profonde et fidèle sympathie.

Son parcours de vie lui fait rencontrer dès les années 50 l’immigration algérienne. Cette liaison l’amena dans un premier temps au sein de l’association franco algérienne fondée en 1955. Il fut ensuite de 1975 à 1992 directeur de l’Association Dauphinoise pour l’Accueil des Travailleurs Etrangers et travailla à l’insertion des immigrés de toutes nationalités. Il participa à la commission régionale pour l’insertion des populations immigrées de 1992 à 1999 en qualité de représentant syndical.

Paul Muzard adhère au comité de Grenoble du MRAP en 1981, il est élu au Bureau National puis à la présidence de 1996 à 2004. Le 19 février 20011, le Conseil National le nomme Président d’honneur ainsi que Mouloud Aounit.

Auteur de « En finir avec la guerre contre les pauvre » (Temps des Cerises, 2000) Paul Muzard ne cessait de faire le lien entre le combat contre le poison raciste et celui contre la misère dans laquelle est plongée une grande partie de l’humanité parce que la justice sociale est indispensable au respect de l’Autre et à la paix. En 2006, il publie « Algériens en Isère 1940-2005. Pour mémoire » puis, en 2009 « l’exploitation des pauvres toujours en marche » où il aborde les questions de l’esclavage et de la colonisation et termine par « il est temps de nous réveiller », oui, Paul, plus que jamais, il est temps de nous réveiller !
« Parmi ces hommes et ces femmes qui, sans compter, avec passion, ont mis au service de la dignité humaine leur intelligence, leur dévouement, Paul Muzard est un exemple. Il est de ces militants dont l’engagement en faveur des droits et libertés fondamentales est une passion. Tous ceux qui ont connu Paul dans le combat, reconnaissent en lui une force tranquille. Il sécurise, rassure. Cette force, il la tient d’une exceptionnelle écoute de l’autre. Il nous aide à sortir de la banalité de la bonne conscience et à comprendre la complexité du racisme et de ses ravages dévastateurs. Il battit des ponts entre le racisme et l’exclusion. Il remet à l’heure les consciences par son engagement en faveur de la mémoire, de la reconnaissance et de la réparation conséquente au colonialisme » Mouloud Aounit , janvier 2000.

« Louis Pasteur disait « je ne te demande ni ton nom, ni ta religion, ni ta « race », dis-moi plutôt quelle est ta souffrance » ; c’était cela l’engagement de Paul. C’est dans la fidélité à Paul Muzard que le MRAP restera déterminé à sans cesse promouvoir l’égalité des droits et l’égale dignité de Toutes et Tous, quelles que puissent être leur origine, leur nationalité, la couleur de leur peau, leur orientation sexuelle, leur religion…

« L’important est de ne pas se rendre » disait Paul, fidèle à ton image, le MRAP ne se rendra pas et poursuivra ton combat inachevé

Paris, le 10 octobre 2014