Ni signe syndical ostensible, ni signe religieux ostensible en front office. C Delarue

vendredi 26 août 2016
par  Amitié entre les peuples
popularité : 6%

NI SIGNE SYNDICAL OSTENSIBLE, NI SIGNE RELIGIEUX OSTENSIBLE EN FRONT OFFICE (contact clients) au travail !

Un signe syndical ostensible - langage de parallèlisme explicatif - c’est un badge syndical bien visible mais pas un petit pin’s de boutonnière (toléré en général), celui que met le syndicaliste dans ses fonctions lorsqu’il distribue un tract dans l’entreprise, ou que tout syndiqué peut mettre en manifestation, en général en extérieur mais pas en intérieur, sauf mouvement de grève et de contestation mais c’est alors temporaire.

Vouloir placer cout que cout son signe religieux ostensible (voile ici) au-dessus de tout, même pendant 5% du temps de travail, celui à la réception des clients est un coup de force - intransigeantisme - qui n’est pas toléré ordinairement pour d’autres expressions par signe ! En fait, on voit là le côté refus de transiger pour une courte période de temps. L’absence de souplesse, la rigidité de comportement, la volonté d’imposer cout que cout l’expression de sa conscience religieuse tranche avec les autres expressions de consciences des autres travailleur(e)s (expression de type politique, syndical, associatif, par signe ostensible, etc ou il y a repli - on remballe son badge ) !

Un syndicaliste ne met pas de badge syndical en front office - réception du public - (sauf action syndicale) et pas plus d’ailleurs en back office (dans les bureaux ou l’usine) sur lui, sauf pour distribuer un tract syndical. Il peut y avoir des positions syndicales affichées en back office, mais sur des murs (tolérance existe hors panneaux légaux si public ne passe pas ou rarement), mais pas sur soi.

Et quand il rentre - en entreprise privée ou à fortiori en service public - venant d’une manifestation alors ce manifestant ostensible enlève son badge syndical et il roule son drapeau. Il n’est pas forcé de le faire dans la rue sur demande de la police car là il y a abus d’exigence de neutralité. On s’y soumet souvent mais en pensant franchement qu’il y a abus de fonction de la part d’un fonctionnaire de police et qu’un procès pourrait être intenté.

Christian DELARUE

http://altermd.blogspot.fr/2016/07/ni-signe-syndical-ostensible-ni-signe.html

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article151371

PETITION : « Ni signe syndical ostensible, ni signe religieux ostensible en front office. »

sur :

https://www.change.org/p/mme-george-pau-langevin-ni-signe-syndical-ostensible-ni-signe-religieux-ostensible-en-front-office?recruiter=8435227&utm_source=share_petition&utm_medium=email&utm_campaign=share_email_responsive