Badgeophobie ou syndicalistophobie - Christian DELARUE

jeudi 17 octobre 2019
par  Amitié entre les peuples
popularité : 17%

« Badgophobie ou syndicalistophobie »

Le port d’un signe ostensible d’appartenance syndicale

XX

Dans le premier cas c’est le badge qui est refusé - pas partout mais dans certains lieux - alors que dans le second cas, c’est la personne même et l’existence d’un syndicalisme.

Cela sert de comparaison entre refus de signe religieux ostensible - pas partout mais dans certains lieux - et refus plus large de la personne croyante et de sa religion.

XX

Il y a plusieurs années un Directeur interpelle des syndiqués rentrant de manifestation dans les bâtiments du service : « Vos badges syndicaux, vous les enlevez !  »

1 - Il n’a pas dit « les badges CFDT passent mais pas ceux de la CGT » (pas de préférence - c’est le fait d’afficher qui est visé) .

2 - Il n’a pas attaqué non plus les personnes - nommément ou pas -, mais simplement un élément porté qui faisait signe ostensible (d’appartenance syndicale ici).

3 - Il n’a pas visé non plus l’idée syndicale, l’existence d’une doctrine (on ne va pas dire une religion !) syndicale avec ses permanents et ses simples syndiqués plus ou moins proches du syndicalisme.

Tout le monde a compris !

Qu’il ait interpelé à tort (plutôt) ou à raison c’est autre chose.

voir :

Interpeller de façon assertive une musulmane voilée devrait être possible ! Christian DELARUE - Amitié entre les peuples
http://amitie-entre-les-peuples.org/Interpeller-de-facon-assertive-une-musulmane-voilee-devrait-possible

sur :

https://blogs.mediapart.fr/amitie-entre-les-peuples/blog/171019/badgeophobie-ou-syndicalistophobie

et
bellaciao


Brèves

8 janvier 2017 - Ni kippa, ni voile, ni autre signe religieux ostensible à l’Assemblée Nationale

Ni kippa, ni voile, ni autre signe religieux ostensible à l’Assemblée Nationale