MRAP et sexoséparatisme : Ou mettre le curseur ?

lundi 15 mai 2017
par  Amitié entre les peuples
popularité : 14%

Sexoséparatisme : Ou mettre le curseur ?

Pour les prochains débats du MRAP à l’issue de l’édition du livre URGENCE ANTIRACISTE - Pour une démocratie inclusive (1) il va s’agir de préciser ce qu’est l’autoritarisme religieux - en pratique ou en discours - contre les femmes (et les homosexuels ) dans le cadre du refus de l’islamophobie comme forme de racisme. C’est là (re)poser a question de l’intégrisme religieux.

Le sexoséparatisme comme forme de sexisme liée à une forme d’intégrisme religieux.

Le sexoséparatisme relève de la volonté des intégristes religieux (musulmans ou juifs haredim) de rendre les filles et les femmes invisibles d’une part par la réclusion à la maison et d’autre part par la mise sous voile avec hypertextile quand elles en sortent. Il y a en général conjonction de ces deux formes d’autoritarisme sexiste mais pas toujours. C’est pourquoi il est bon de les distinguer.

Il s’agit d’un autoritarisme sexiste de violence variable tant dans la famille que hors de la famille, soit dans le quartier. Là ou on impose à autrui, par divers moyens (menaces, injures, insultes, stigmatisation, coups, privation de libertés, etc) on lui enlève nettement sa liberté ! Là est le curseur  ! Il ne s’agit là nullement de céder à la publicité par exemple. Non là, on est contraint de céder.

Le sexoséparatisme est par définition hyper-autoritaire et il relève de pratiques plus ou moins violentes contre les filles et les femmes. Peu à peu il peut y avoir acceptation . Et alors il va s’agir de trouver des justifications - religieuses ou politiques ou culturelles - à cette soumission. Ce sexoséparatisme devient alors une « sous-culture sexoséparatiste » - ou les références religieuses sont moins présentes mais ou l’imposition reste néanmoins forte.

Ce sexoséparatisme relève aussi d’un autoritarisme réactionnaire hyper-patriarcal car il veut, sinon revenir exactement aux temps, pas si anciens, des rapports de domination des femmes par les hommes de jadis, du moins contester les conquêtes féministes de la « seconde modernité » (De Singly) que de nombreuses féministes jugent insuffisantes.

Le voilage « libre » des croyantes. Cela existe. D’ou vient-il ?

On pourrait certes critiquer celles qui disent rester chez elle pour ne sortir que voilées en agissant librement si l’on sait qu’elles ont du - pour certaines - prendre le voile à 10 ou 12 ans, voire beaucoup moins vers 6 ou 7 ans. On en voit en France . Là, ce qui est critiqué ce n’est pas l’imposition autoritaire présente, c’est le formatage juvénile des corps pour soumettre les esprits qui est à critiquer.

Cette critique est pertinente mais ce n’est plus alors celle faite au nom du sexoséparatisme des intégristes religieux. On peut l’intégrer dans ce que j’ai appelé la « sous-culture sexoséparatiste ».

Enfin, chers camarades, cessons la guerre contre les militant(e)s antiracistes qui combattent aussi l’intégrisme religieux sur de bonnes bases, à partir de nos principes et valeurs, pour ne pas laisser ce champ de la critique - « l’intégrismophobie » - au FN ou aux Identitaires ou d’autres qui vont généraliser cette critique à tous les musulmans, un essentialisme qui forme l’islamophobie. Cela se voit de plus en plus.

Ce qui est a combattre, pour toute personne pro-émancipation, pro-libération des lourdes contraintes et des autoritarismes, ce sont les contre-mouvements réactionnaires religieux, ceux à obsession de « bâchage » hypertextile autoritaire des femmes et de réclusion à la maison, ceux dit intégristes sexoséparatistes qui est le terme exact (et non pas « sekso-séparatistes » comme l’écrivent les islamo-gauchistes ) !

De plus, n’oublions pas que dans cette lutte contre le sexoséparatisme et autres pratiques autoritaires de l’intégrisme religieux musulman (ou juifs haredim) il y a des musulman(e)s progressistes ! Ils tendent vers l’émancipation . Nous en sommes en principe solidaires.

Christian DELARUE

Ouvrage collectif inter-associatif publié en mars 2017 aux éditions du Croquant


Brèves

30 août 2016 - Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes

Le sexo-séparatisme est une ségrégation sexuelle contraire à l’égalité entre hommes et femmes - (...)

26 janvier 2016 - Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles

Repères contre le racisme, pour la diversité des apparences-différences textiles et la solidarité (...)