Lire le BO ou l’importance de la loi du 15 mars 2004 face aux intégrismes religieux.

jeudi 18 février 2016
par  Amitié entre les peuples
popularité : 11%

Lire le BO ou l’importance de la loi du 15 mars 2004 face aux intégrismes religieux.

Le BO du 27 mai explicite bien les motifs d’une telle loi et l’intérêt de la défendre face aux divers intégristes religieux. Ces derniers pèsent de toute leurs forces d’une part pour le port des signes ostensibles de religion et pour le port de tenues hypertextiles chez les femmes et d’autre part pour l’abrogation de la loi du 15 mars 2004 autorisant les signes discrets et sobres de religion mais pas les signes ostensibles.

Christian Delarue

Nous lisons cet extrait

L’école a pour mission de transmettre les valeurs de la République parmi lesquelles l’égale dignité de tous les êtres humains, l’égalité entre les hommes et les femmes et la liberté de chacun y compris dans le choix de son mode de vie. Il appartient à l’école de faire vivre ces valeurs, de développer et de conforter le libre arbitre de chacun, de garantir l’égalité entre les élèves et de promouvoir une fraternité ouverte à tous. En protégeant l’école des revendications communautaires, la loi conforte son rôle en faveur d’un vouloir-vivre-ensemble. Elle doit le faire de manière d’autant plus exigeante qu’y sont accueillis principalement des enfants.

L’État est le protecteur de l’exercice individuel et collectif de la liberté de conscience. La neutralité du service public est à cet égard un gage d’égalité et de respect de l’identité de chacun.

En préservant les écoles, les collèges et les lycées publics, qui ont vocation à accueillir tous les enfants, qu’ils soient croyants ou non croyants et quelles que soient leurs convictions religieuses ou philosophiques, des pressions qui peuvent résulter des manifestations ostensibles des appartenances religieuses, la loi garantit la liberté de conscience de chacun.

Bulletin officiel n° 21 du 27 mai 2004
http://www.education.gouv.fr/bo/2004/21/MENG0401138C.htm