Les dictatures compradores au sud . C Delarue

vendredi 21 avril 2017
par  Amitié entre les peuples
popularité : 5%

Les dictatures compradores au sud

« L’autodétermination des peuples » ne va pas sans lutte contre les bourgeoisies compradores, lesquelles maintiennent le joug de l’impérialisme contre les peuples. La férule imposée peut-être « autoritaire » (pas d’Etat de droit, beaucoup de sévèrité contre le peuple, peu de juges intègres et justes) ou franchement dictatoriale.

Une dictature compradore présuppose une bourgeoisie compradore, exclusivement tournée vers les marchés extérieurs mondiaux, afin d’accroître sa richesse de classe internationalisée, et ce en lien avec un régime autoritaire et même dictatorial contre le peuple. L’impérialisme en est le contexte.

Nicos Poulantzas distingue bourgeoisie nationale et bourgeoisie compradore . On entend, écrit Nicos Poulantzas, par bourgeoisie nationale la fraction autochtone de la bourgeoisie et par bourgeoisie compradore la fraction bourgeoise qui n’a pas de base propre d’accumulation du capital, qui agit en quelque sorte comme simple « intermédiaire » du capital impérialiste étranger.

La bourgeoisie nationale, tournée vers l’exploitation des travailleurs et de la nature « en intérieur », est bien, elle aussi, classe dominante au sein du capitalisme national mais elle peut avoir un rôle anti-impérialiste dans le cadre d’un capitalisme maintenu. Tout comme elle peut se montrer respectueuse de la culture locale ou des cultures locales selon le contexte. Pas toujours.

Contre l’impérialisme, elle pourra laisser se développer les luttes populaires contre les firmes multinationales du Nord ou contre le FMI ou la BM (et leurs plans d’ajustement structurel) mais réprimer - le cas échéant - les luttes salariales qui émergent à cette occasion contre l’exploitation forte de la force de travail. Il n’est pas question pour les diverses bourgeoisies nationales du « Sud » (des suds) d’aller vers le socialisme à l’occasion des luttes anti-impérialistes. Elles y veillent aussi bien en Asie, qu’en Afrique, qu’en Amérique latine . La bourgeoisie compradore, qui « squatt l’Etat », est, elle, la « courroie de transmission » du capital impérialiste étranger et elle force impériale contraignante soit par le consentement si c’est efficace, soit par la répression, laquelle est courante face aux colères populaires.

Exemple : Une contribution de Houria Aït Kaci – La bourgeoisie compradore en Algérie Algérie Patriotique - COMITE VALMY
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article8116

Christian DELARUE
mars 2017
— 
Nicos Poulantzas : Les classes sociales dans le capitalisme aujourd’hui - Seuil 1974


Brèves

24 septembre - Commission démocratie d’ATTAC : contributions.

Commission démocratie d’ATTAC : contributions.
http://amitie-entre-les-peuples.« (...)

8 janvier - De droite ou de gauche, maintien de la loi de mars 2004 contre les signes ostensibles de religion

Candidats de droite ou de gauche, maintien de la loi du 15 mars 2004 contre les signes (...)

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/