Le dossier Racisme et colonialisme de Différences 2020

samedi 11 avril 2020
par  Amitié entre les peuples
popularité : 5%

Le dossier Racisme et colonialisme de Différences n°312 (janv, fev, mars 2020)

Note de Christian Delarue
On y trouve les contributions suivantes :

1) De l’islamophobie savante à l’époque coloniale à l’islamophobie contemporaine de Olivier Le Cour Grandmaison

2) Racisme séquelles du colonialisme aujourd’hui par Henri Pouillot

3) La macronie et le colonialisme par Henri Pouillot

4) L’aliénation du colonisateur par Nils Anderson

5) Le racisme fait partie de tous les colonialismes par Jean-Paul Le Marec

6) La déclaration du BN du MRAP en date du 1er février 2020
intitulée : Islamophobie et racisme anti-musulman

Les contributions de O Le Cour Grandmaison et H Pouillot sont sur le web avec ici quelques aménagements. L’un et l’autre développent ces thèmes depuis longtemps.

Olivier Le Cour Grandmaison : « L’islamophobie savante de la fin du XIXe siècle peut s’analyser comme une forme spécifique de racisme » – Algeria-Watch
https://algeria-watch.org/?p=72717

Interview avec Henri Pouillot : “Le colonialisme et le racisme se sont toujours confondus”
http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/30045

Quand à la déclaration du BN du MRAP elle figure sur Amitié entre les peuples
Islamophobie et racisme anti-musulman - MRAP (2020) -
http://amitie-entre-les-peuples.org/Islamophobie-et-racisme-anti-musulman-MRAP-2020

Notons le passage suivant de cette déclaration : La grande majorité (des musulman.e.s) ne se reconnaît pas dans les marqueurs religieux qui peuvent faire clivage dans la société (sexistes par exemple). Cela ne les empêche pas de se sentir blessés par les attaques lancées contre l’islam et les musulmans. Ils ne se reconnaissent pas non plus dans le « jeu de ping-pong » entre les identitaires d’extrême-droite et les islamistes.. N’essentialisons pas « les musulmans » ! Prenons en compte leur diversité ; les musulmanes ne sont pas toutes voilées – loin de là – ou en burkini ni les musulmans en tenue de madrassa. La « population musulmane en France » est, comme toute la population, fort diverse dans ses référents et dans son positionnement religieux, allant des intégristes aux athées déclarés, voire militants.

Sur l’intégrisme cité dans la Déclaration du BN renvoi à :
URGENCE ANTIRACISTE : Que faire des intégrismes religieux ? C Delarue - Amitié entre les peuples
http://amitie-entre-les-peuples.org/Que-faire-des-integrismes-religieux-