Le Pen : le testament antisémite. A Herszkowicz

dimanche 16 janvier 2011
par  Amitié entre les peuples
popularité : 8%

Le Pen : le testament antisémite par Albert Herszkowicz

16 Janvier 2011

Jusqu’au dernier moment du congrès d’intronisation de sa fille à Tours, Le Pen a tenu a marquer l‘importance de son engagement antisémite, au côté des attaques contre l’immigration.

Ainsi après que le service d’ordre ait agressé un journaliste portant un nom juif, Jean-Marie Le Pen a déclaré « il a cru bon de dire qu’il était juif et que c’est pour cette raison qu’on l’avait expulsé, ce qui ne se voyait ni sur sa carte ni, si j’ose dire, sur son nez ».

Il est aussi revenu longuement sur ses différents « dérapages » en se présentant en victime : « ….Parallèlement, le Front National a été victime d’une véritable persécution judiciaire et médiatique orchestrée par la police de la pensée.

« Durafour crématoire », « détail de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale », « inégalité des races »… Tous mes propos ont été détournés de leur sens réel afin de me juger en sorcellerie parce que je refusais de me soumettre à la dictature de la Police de la pensée.

À la veille de passer partiellement la main Le Pen tient à marquer profondément la matrice antisémite de son mouvement.

Lire la suite sur :
http://www.mediapart.fr/club/blog/albert-herszkowicz/160111/le-pen-le-testament-antisemite#comment-811787