Le MRAP solidaire du peuple grec

jeudi 13 mai 2010
par  Amitié entre les peuples
popularité : 25%

COMMUNIQUE MRAP

(RLM / CD)

Le MRAP solidaire du peuple grec

Depuis des semaines, par centaines de milliers, à Athènes et dans de
nombreuses villes, le peuple grec se mobilise contre le plan d’austérité
draconien que le gouvernement grec, l’Union européenne et le FMI veulent lui imposer. Il exprime avec force sa colère et son rejet de la
régression sociale imposée par le diktat des marchés financiers dont ce
n’est que le dernier des méfaits en date. Parmi les conséquences
annoncées : l’âge de la retraite passera à 67 ans, les salaires seront
diminués de 15% dans le secteur public, les licenciements facilités
dans le secteur privé, la TVA sera augmentée de 2 points. D’autres
mesures encore sont prévues et ce plan d’austérité plongera
inévitablement l’économie grecque dans une dépression à plus long terme.

Le MRAP exprime au peuple grec toute sa solidarité.

Cette situation dramatique ne frappe pas que les citoyens Grecs :
les migrants et demandeurs d’asile de toutes origines pour qui le sol
grec constitue le point d’entrée dans l’Union Européenne, vont subir de
plein fouet la déflation de budgets publics déjà très réduits,
les nombreux Albanais, installés en Grèce à plus long terme, seront
parmi les plus sérieusement touchés et devront chercher en Albanie ou
ailleurs une difficile survie, à l’extérieur, d’autres pays pourraient bien suivre ce même néfaste chemin : Portugal, Espagne, Irlande, ...France. Les droits sociaux seront partout remis en cause. L’Union européenne annonce un « plan de sauvetage de la Grèce ». Mais les taux des prêts consentis profiteront surtout aux spéculateurs et non au peuple grec. A terme, cette opération a toutes
les chances de ne rien résoudre.

Le MRAP est particulièrement inquiet de cette situation, car les crises
et la régression sociale sont un terreau fertile pour la montée des racismes et des extrémismes, la désignation de boucs émissaires, tout en dédouanant les vrais responsables.

Il est injustifiable et irresponsable de vouloir faire payer aux peuples le prix des politiques néo-libérales et des spéculations financières qui ont conduit à une crise d’une telle ampleur.

Il est donc urgent que les peuples décident de s’unir pour imposer à
l’Union Européenne d’autres choix politiques : les fonds dégagés doivent
être utilisés non pour sauver les banques mais pour le progrès social et
le bien être partagé par tous.

Le MRAP sera aux coté des peuples d’Europe dans ce combat.